bandeau scand2008

 

AVANT-PROPOS

La Norvège a toujours été le but principal de notre voyage. Et c'est à ce pays que nous avons consacré le plus de temps. Notre montée vers le Nord a été finalement très (trop?) rapide. C'est probablement parce que nous avons craint en permanence un changement de temps qui nous aurait privé de la vue de ces paysages sous le soleil.
Nous avions choisi la Suède comme chemin du retour. Nous ne voulions pas parcourir les 2400 kms du cap Nord à Copenhague sans rien voir. Nous avons donc pris quelques jours pour visiter les régions qui nous paraissaient caractéristiques de ce pays.
Le Danemark et la Hollande n'étaient pas dans nos priorités. Mais nous avions encore un peu de temps avant de rentrer chez nous. Nous avons fait un détour et traversé ces deux pays. Le peu que nous avons vu nous a beaucoup plu et nous a donné l'envie de revenir un jour pour un séjour plus long.
En relisant les notes écrites au jour le jour, nous nous sommes rendu compte que notre enthousiasme avait beaucoup baissé après le Cap-Nord. En y réfléchissant, ça n'est très sympa ni pour la Suède, ni pour la Hollande et le Danemark. Mais nous avons été (et nous le sommes toujours) éblouis par les paysages de Norvège.
Un de nos prochains voyages sera probablement le tour de la Baltique. Cette idée de périple nous a été donnée par un couple de campingcaristes hollandais  que nous avons croisé à Den Oever dans le nord de la Hollande. Ce voyage comprendra la visite de la Pologne, de la Lituanie, de la Lettonie, de l'Estonie, du Sud de la Finlande, du Sud de la Suède et du Sud de la Norvège. A suivre ...

NOTRE VOYAGE

 
 
 
 
 
Notre tour de la Scandinavie a été effectué dans le sens des aiguilles d'une montre. Nous avons parcouru 13 504 kms en 58 jours.

 
 
 
Montée jusqu'en Norvège
du 15 au 20 mai
6 jours
2497 kms
La Norvège
du 21 mai au 17 juin
28 jours
5342 kms
La Suède
du 18 au 27 juin
10 jours
2406 kms
Le Danemark
du 28 juin au 3 juillet
6 jours
1394 kms
La Hollande
du 4 au 7 juillet
4 jours
635 kms
Descente
du 8 au 11 juillet
4 jours
1230 kms
Total
du 15 mai au 11 juillet    
58 jours
13 504 kms

LA SCANDINAVIE

 NorvègeSuède
Danemark
Superficie
323 880 km²
449 964 km²
43 096 km²
Population
4 640 000 hab
9 040 000 hab
5 432 000 hab
Régime Politique Actuel  
Monarchie Parlementaire
Monarchie Parlementaire
Monarchie Constitut Parlement
Capitale
Oslo
Stockholm
Copenhague


LES GENS

Nous parlons un anglais très élémentaire. Nous ne parlons ni le norvégien, ni le suédois. Ce problème de langues réduit considérablement le nombre et la qualité des contacts. De ce fait, il est très difficile de se faire une idée des peuples dont nous visitons le pays. Néanmoins nous avons pû dialoguer et échanger suffisamment pour dire que les Scandinaves sont d'un abord très agréable, très accueillants, jamais indifférents. Plusieurs fois, ce sont eux qui sont venus à notre rencontre, curieux de savoir qui nous étions. Leur système scolaire intègre systématiquement l'usage courant de 2, voire 3 langues à la fin de la scolarité. La grande majorité est trilingue : leur langue maternelle + anglais + allemand ... Pas étonnant qu'ils s'adressent à nous systématiquement en anglais sans nous demander si nous le parlons ... Pour eux, cela va de soi ...
Ce sont plutôt des gens "cool" : sur les routes, ils ne sont pas agressifs, dans les magasins, ils viennent spontanément vous prodiguer des conseils, dans les rues aussi lorsque vous consultez votre plan ...
Jamais nous n'avons été confrontés à de l'énervement, voir de l'agressivité. On peut penser que notre vie en campingcar nous isole, mais beaucoup de scandinaves pratiquent ce genre de loisirs et nous n'avons jamais eu de problèmes de voisinage.

LA LANGUE

Tous les scandinaves sont au minimum bilingues : langue maternelle et anglais. L'allemand est très courant, mais cela s'explique par leur histoire et leur situation géographique.
Comme je l'ai dit dans le chapitre "Les Gens", notre anglais élémentaire nous a permis, en plus de pouvoir dialoguer, de faire face à n'importe quelle situation. Nos plus gros problèmes ont été la signalisation routière et les étiquetages des produits dans les magasins. Ne connaissant aucune langue scandinave, pour ces deux problèmes, nous avons été obligés de demander de l'aide. Très peu de Scandinaves parlent le français, ce qui n'a pas arrangé nos affaires.

LE CLIMAT

La motivation principale d'un voyage en Norvège est l'envie d'aller découvrir des paysages souvent nouveaux comme les fjords.
Donc le temps qu'il fait est primordial.
Disons-le tout de suite : nous avons la chance de faire partie de ces gens qui, où qu'ils soient, ont toujours un petit soleil au-dessus de la tête. Tout le temps de notre périple en Norvège, nous avons eu un temps magnifique.  Du 21 mai au 17 juin, nous avons eu un seul jour de pluie (Aux Lofoten). Nous avons eu cette chance inouie de voir les plus beaux paysages , si ce n'est sous un grand soleil (le plus souvent), tout au moins par temps sec et clair. Un peu de fraicheur dans le Télémark et sur certains hauts plateaux en montant vers le Nord. Notre journée à Bergen sous un grand soleil (Cette ville est pourtant arrosée 300 jours par an). La balade maritime sur le Geirangerfjord a été faite par temps un peu couvert, mais le lendemain matin la montée de la Ornevegen et la vue plongeante sur le fjord s'est faite sous un soleil magnifique. De la grande chaleur sur la RV17 (jusqu'à 27°). Un ciel tout bleu et un grand soleil pour notre traversée de Bodo aux Lofoten. Soleil de minuit à Bodo et aux Lofoten. Tromso sous un ciel bleu avec de gros nuages blancs. Le Cap Nord, dans la grisaille et le froid le soir et la nuit, mais grandiose le lendemain matin avec le soleil retrouvé. Temps très clair, parfois très ensoleillé en traversant la Laponie Norvégienne. En entrant en Suède, nous avons trouvé un temps orageux beaucoup plus agité et variable. La côte baltique sous un beau et chaud soleil. Temps gris et bouché à Lyckesele pour la visite du Zoo alors que la veille nous avions visité la vieille ville sous un soleil resplendissant. Beaucoup de gros orages avec averses fortes en Dalécarlie, tout autour du lac Siljan, mais suffisamment de moments ensoleillés pour pouvoir apprécier cette belle région de lacs.
Au Danemark et en Hollande, nous avons eu un temps très agréable. Ca s'est gâté au sud de la Hollande où nous avons trouvé les dépressions classiques de la Manche.

LA NATURE

L'axe Sud-Nord de la péninsule scandinave du sud du Danemark au Nord de la Norvège est d'environ 2 500 kms. La nature change selon la latitude où l'on se trouve.
Le Sud de la péninsule présente des types de paysages que nous connaissions pour les avoir vu dans des pays plus méridionaux. Notre découverte de nouveaux paysages a commencé dans le Telemark en Norvège. A partir de cette latitude, l'émerveillement ne nous a pas quitté. Tout le temps de notre montée vers le Nord, nous avons eu l'impression de nous déplacer dans un grand parc naturel protégé.
Nous avons traversé les superbes vallées et les hauts plateaux arides du sud du Télémark pour rejoindre la région des fjords à Odda.  A Bergen, nous avons découvert la mer de Norvège et les embouchures des fjords. En remontant vers Geiranger, nous avons été fascinés par les gorges profondes des fjords. La RV 17 à partir de Trondheim nous a fait voyagé entre mer et montagne. C'est là que nous avons passé le Cercle Polaire Arctique et fait connaissance avec le soleil de minuit. L'approche des fabuleuses montagnes noires des îles Lofoten sur le ferry a été somptueuse. Du sud au Nord de cet archipel, nous avons trouvé des plages tropicales, des grèves bretonnes, des ports irlandais. Et puis toujours plus au Nord, la ville de Tromsø, une île dans son écrin de montagnes enneigées. L'île de Kaloya avec ses petits ports de bout du monde et ses plages blanches aux eaux émeraude. Et pour terminer en beauté cette montée vers le Nord, l'île de Magerøya avec son paysage aride parsemé de lacs gelés, et au bout de cette île, la falaise du Nordkapp, pointe septentrionale de notre continent.
En traversant la Laponie (norvégienne et suédoise), nous avons été déçus par la monotonie des paysages : lacs, marécages, forêts de pins et de bouleaux.  Nous pensons que cette région est très certainement bien plus belle en Automne et en Hiver. La côte baltique ne tient pas la comparaison avec la côte norvégienne. Nous y avons cependant trouvé des coins très jolis et très sympa. Nous avons passé quelques jours en Dalécarlie et avons beaucoup apprécié les jolis petits villages autour du lac Siljan.

LES VILLES

Lors de la préparation de notre voyage, nous avions pris le parti de ne pas visiter les grandes villes des pays visités. Nous avons privilégié la compagnie de notre chien Vicq. La visite de l'ensemble des bâtiments tels que chateaux et musées nous est de ce fait impossible. De plus notre campingcar est un engin relativement imposant et difficile à stationner.
En Norvège, nous avons évité Oslo, mais nous avons craqué pour Bergen et Tromsø, des villes moyennes beaucoup plus accessibles. Ces deux agglomérations nous ont vraiment enthousiasmés. Toutes deux sont bâties dans un cadre maritime naturel et splendide. Elles sont capitales régionales administratives, ports de pêche, ports de commerce et de voyageurs importants , centres universitaires avec une population très jeune et dynamique. Nous avons tout de même un faible pour Tromsø : aucune raison particulière, juste une question de feeling ...
Nous avons consacré une journée à Copenhague et à Amsterdam. Nous avons parcouru ces deux villes avec beaucoup de bonheur, juste pour sentir "l'atmosphère".  Il est sûr que nous y reviendrons pour un séjour plus long et plus "culturel".

LES ROUTES ET LA CONDUITE

La vitesse (km/h)
Norvège
Suède
Danemark
Tolérance 0 dans les trois pays
Vitesse sur Autoroute
90
110
130
Vitesse sur route
80
70 ou 90
80
Vitesse en ville
30
50
50
Taux d'alcoolémie
0.2 g/l
0.2 g/l
0.5 g/l
 
Le réseau routier en Scandinavie est d'excellente qualité. Même dans le Nord, où les hivers sont encore plus rigoureux que dans le Sud, nous avons trouvé des routes toujours propres et bien entretenues. Des travaux en cours comme dans tous les pays. Nous avons trouvé très peu d'autoroutes, un peu aux abords des grandes villes comme Oslo, Malmö ... La plupart de ces routes équivalent à nos nationales. Plus on monte vers le Nord, plus elles ressemblent à nos départementales. Ells sont souvent étroites, du fait du relief très accidenté de certaines régions.
Les limitations de vitesse sont adaptées à ces routes : 80 maxi sur les routes, 50 maxi dans les agglomérations, tolérance 0 !!! Nous  avons adopté (avec un peu de mal au début) un rythme de croisière "cool". La beauté des paysages, la largeur du camion sur certains tronçons, et bien sûr la peur du gendarme (tolérance 0) nous y incitaient fortement. L'exemple donné par les Norvégiens nous a grandement aidé : calme et courtoisie sont de rigueur, lors de dépassement ou de croisement, grand respect des vitesses. De plus, dans le Nord, beaucoup d'animaux tels les rennes sont laissés libres dans la nature et il n'est pas rare d'en trouver sur les routes. Donc prudence !!!
Nous avons été frappés de découvrir l'ordre de priorité des usagers de la route dans toute la Scandinavie :
1 - le piéton / 2 - le cycliste /3 - l'automobiliste
Cette ordre est toujours respecté. Beaucoup de Scandinaves se déplacent à pied ou à vélo et se sentent donc plus concernés. Nous avons vu sur les routes plusieurs scènes incroyables et inimaginables en France, même à la campagne. Sur les routes départementales, avec un trafic-voitures normal, nous avons vu beaucoup de cyclistes, mais aussi des joggers, et plus surprenant des mères de famille poussant leur landeau, des personnes en fauteuil roulant. Nous avons croisé une personne agée avec son déambulateur. Il faut savoir que les routes n'ont pas de trottoirs, les berges sont très étroites et peu pratiquables. Les personnes sont donc sur le bord de la chaussée. Il serait intéressant de connaître les statistiques du nombre d'accidents. Nous n'en avons pas vu pendant tout notre séjour.
Certaines portions de route et plusieurs ponts sont à voie à sens unique , souvent régulées par des feux. S'il n'y en a pas, c'est une question d'entente et de civilité.
Nous avons emprunté très peu de routes de montagne. Pourtant, en montant du Sud vers le Nord, toute la côte de la mer du Nord est une région très montagneuse. Les Norvégiens ont leurs bottes secrètes : ils ont les tunnels et les ferries. La Norvège est le champion d'Europe des tunnels . Etonnament, très peu sont payants. Le plus long que nous ayons emprunté fait 25 kms de long. Nous avions prévu d'emprunter deux routes touristiques de montagne dans la région des Fjords. Les deux étaient impraticables parce que encore enneigées. Nous avons dû emprunter une fois un tunnel, l'autre fois un ferry.

L'ARGENT

Des banques et des distribanques partout. Avec un peu de prévoyance, nous n'avons jamais été en panne, même dans le Nord de la Norvège où il y a tout de même moins de population. Nous avions pris deux cartes bancaires : Visa et Mastercard. Elles ont été acceptées partout, sauf dans quelques supermarchés où nous avons dû payer en liquide.

Cours des monnaies Mai 2008 Norvège Suède Danemark
Monnaie Couronne norvégienne - Nok Couronne suédoise - Sek Couronne danoise -  Dkk
Parité Couronne                         1 Nok = 0.1361 € 1 Sek = 0.11613 € Dkk = 0.13645 €
Parité euro
1 € = 7.347 Nok 1 € = 8.611 Sek 1 € = 7.3286 Dkk
Au cours de notre séjour en Norvège, nous avons eu besoin d'argent liquide. Nous sommes allés dans une "Spare Bank" (Caisse d'Epargne). Depuis notre départ, le cours de la monnaie avait changé : 1 Nok = 0.1225 €  -  1 € = 8.1627 Nok. Notre pouvoir d'achat a donc augmenté de 11%. Lors de cette transaction, nous nous sommes rendus compte que les frais prélevés par les banques norvégiennes sont beaucoup moins importants que ceux prélevés par les banques françaises.
Dans toute la Communauté Européenne, l'utilisation de la carte de crédit est totalement gratuite. La Suède et Le Danemark, bien que n'étant pas dans la zone Euro, font partie de la Communauté. La Norvège n'est ni dans la Communauté, ni dans la zone Euro. Dans ce pays, chaque paiement ou retrait par carte génère des commissions bancaires. Ces dernières sont très variables, d'environ 2 à 5 %. Plus la somme est modeste, plus le pourcentage est important.
 
Exemples de commissions sur paiement ou retrait
 
Montant fact
com
%
Carburant
105.67
2.41
2.28
Péage
63.33
1.57
2.47
Courses
13.92
0.58
4.16
Ferry
42.94
1.16
2.70
Retrait
67.08
3.34
4.97

LE COUT DE LA VIE

 
 
Notre budget pour 58 jours
camembert_budget
 
 
 
 

Carburant
Voir chapitre "Le carburant"
Courses
Voir chapitre "L'alimentation"
Ferries
Péages
Routes quasiment gratuites partout. Ponts et tunnels gratuits sauf exception dont :
- Pont d'Oresund - Malmo : 75 € Aller
- Pont Suède-Norvège : 14 € Aller
- Tunnel de Drammen (pour éviter Oslo) : 8 €
- Le tunnel de Laerdal, le plus long d'Europe avec 25 kms, est gratuit
- Les deux tunnels pour le Cap Nord sont horriblement chers : 126 € A/R
Certaines villes comme Oslo et Bergen font payer un droit pour accéder au centre-ville.
Nous avons stationné en dehors de ce périmètre et avons marché jusqu'au centre.
- Notre parcours France : péage total d'env. 60 € A/R
Campings
Visites
Payant : Stavkirke, musées de plein air en Norvège. Zoo et villages anciens en Suède et au Danemark.
Tout le reste, c'est-à-dire la Nature, est GRATUIT
Cadeaux
Peluches d'élan, petits Trolls, bonnet de laine, petit cheval de Dalécarlie.
Restaurants 
Seulement au Danemark et en Hollande (salades sur le pouce lors de la visite des villes). Rien de représentatif. Pas d'avis sur la question
Parkings
Toujours trop chers, mais incontournables, essentiellement au centre des grandes villes :
Ex : Amsterdam - 3.60 € /heure
Bars
Peu pratiqués - Sur le port de Bergen, le café en terrasse : 4 € l'unité (pas bon en plus)
Le taux d'alcoolémie toléré est très bas. Les alcools sont taxés à outrance. Deux bonnes raisons pour limiter notre consommation.

L'ALIMENTATION

Lors de la préparation de notre voyage, nous avons consulté les guides touristiques et plusieurs récits de voyages sur Internet. Une constatation faisait l'unanimité : se nourrir coûte cher en Scandinavie, surtout en Norvège.
Nous avons fait confiance à nos collègues campingcaristes et avons rempli la soute du camion de provisions équivalentes à une soixantaine de repas.
Nous nous sommes efforcés de nous nourrir à la façon des habitants des différents pays, donc d'acheter des produits consommés couramment. Nous avons boudé les restaurants en Suède et en Norvège. Avec les menus en langue du pays, nous ne voulions pas risquer les mauvaises surprises.
Supermarchés
Dans les supermarchés, malgré la gentillesse des gens, nous avons eu beaucoup de mal lors de nos achats. Les étiquettes des produits vendus sont toutes dans la langue du pays, totalement incompréhensibles pour nous. Nous avons acheté les produits reconnaissables en transparence, ou dont la photo était collée sur le paquet (élémentaire, mais efficace).
Peu d'hypermarchés, beaucoup de supermarchés. Les marques les plus connues : Reima 1000, Coop, Spar ...etc...
Marchés locaux
Nous avons été très déçus de trouver si peu de marchés locaux. Le marché aux poissons de Bergen est très décevant parce que très touristique, donc très cher. Mais peut-être n'avons-nous pas suffisamment cherché  ? Un seul nous a bien plu : le marché de Den Oever au nord de la Hollande. Mais il est vrai qu'il nous a été indiqué par des campingcaristes hollandais.
Les prix
Nous avons été plutôt agréablement surpris de découvrir des prix nettement inférieurs à ceux qui nous avaient été indiqués sur les sites Internet parcourus.
 
Produits
Commentaires
Conserves
On trouve de tout à tous les prix. Beaucoup d'importations. Quelques bonnes surprises
comme les pâtes, le riz.
Pain
Deux pains de base :
- Kneipbrod : pain blanc pas trop cher, et généralement bon
- Grovbrod : pain complet plutôt cher et très différent d'une région à l'autre
Des tas de pains spéciaux comme en France, et très chers (comme en France)
Boissons alcoolisées 
A proscrire - 3 fois plus cher (sauf bière < 3°)
Autres Boissons (eau) 
Eau minérale très chère
On trouve de l'eau potable partout
Légumes et fruits
Très peu de productions locales, donc généralement très chères. Quelques exceptions
selon les magasins.
Viande
Avons consommé du poulet (kyling) - plutôt bon (en brochettes)
Poissons
Norvège : Saumon fumé entier : excellent et pas très cher (env. 17€ le kg)
Les incontournables
Saumon fumé entier
Confitures fraise et framboise
Salades de pommes de terre
 
Le tableau ci-après est établi à partir des tickets de caisse des achats que nous avons fait. (Mai ou Juin 2008) Les achats ont été effectués essentiellement dans les supermarchés indiqués ci-dessus.
 
Produits
condt
Prix Nok
Prix €
 
 
 
Produits
condt
Prix Nok
Prix €
Pain blanc
0.5 kg
11.90 nok
1.62 €
 
 
 
Eau minérale
6 x 1.5 l
34.90 sek
4.05 €
Pain complet
0.5 kg
20.90 nok
2.84 €
 
 
 
Saucisses
pack de 6
19.90 sek
2.31 €
Bananes
kg
18.90 nok
2.57 €
 
 
 
Bière Heineken
pack de 6 x 0.25 
49.40 sek
5.73 €
Bière Tuborg
pack de 6 x 0.33  
77.50 nok
10.54 €
 
 
 
Tomate
kg
29.90 sek
3.47 €
Oeufs
bte de 6
20.90 nok
2.84 €
 
 
 
Yaourt à boire
litre
15.90 sek
1.84 €
Yaourt à boire
litre
13.90 nok
1.89 €
 
 
 
Baguette
125 gr
5.90 sek
0.68 €
Tomates
kg
36.90 nok
5.02 €
 
 
 
Fromage Brie 32%
1
30.10 sek
3.49 €
Riz Uncle Bens
paq de 500 gr     
19.90 nok
2.70 €
 
 
 
Mayonnaise
pot de 250 gr
17.90 sek
2.07 €
Pommes Golden
kg
26.90 nok
3.66 €
 
 
 
Tomates suède
kg
19.90 sek
2.31 €
Poulet 4 filets
paq de 600 gr  
89.90 nok
12.23 €
     
 
 
 
 
Betterave cuite
pot de 580 gr
12.90 nok
1.76 €
     
 
 
 
 
Salade pomme de terre
pot de 1 kg
10.00 nok
1.36 €
     
 
 
 
 
Sauce bolognaise
pot de 125 gr
16.00 nok
2.18 €
     
 
 
 
 
Saumon fumé
kg
129.00 nok
17.55 €
     
 
 
 
 
Confiture fraise
kg
13.90 nok
1.89 €
     
 
 
 
 

LES FERRIES

Les ferries extérieurs
Pour accéder à la Scandinavie, il est nécessaire d'emprunter un ferry pour traverser la mer Baltique. Plusieurs possibilités s'offrent aux touristes. Nous avons consulté le site Belvedaire. Plusieurs accès sont possibles. Nous avons fait le choix le moins onéreux et surtout celui qui ne nécessite pas de réservations. Dans tous les cas, ces ferries sont de gros bateaux, certains presque luxueux (Cie Colorline).
 
Les ferries intérieurs
La Norvège a deux spécialités parmi d'autres : les ferries et les tunnels. Il suffit de parcourir une carte géographique pour se rendre compte de la configuration très spéciale de la côte norvégienne, de Bergen jusqu'au Cap Nord. Nous n'avons pas compté le nombre de tunnels empruntés. Par contre nous sommes montés 13 fois sur des ferries. Ces derniers étaient de tous types. La navigation a duré de 20 minutes à 4 heures. Nous n'avons pris qu'une seule réservation, de Bodø à Moskones aux Lofoten.
Tous les tunnels que nous avons empruntés ont tous été gratuits (même celui de 25 kms à Laerdal) sauf celui de Drammen, près d'Oslo.
La compagnie norvégienne Fjord1 se partage les passages avec la compagnie Hurtigruten . Le prix des ferries varie selon la longueur du véhicule. A titre indicatif :
- campingcar de moins de 6 m : tarif des voitures
- campingcar de 6 à 7 m : 2.5 fois plus cher que le précédent
- campingcar de + de 7 m : 20% plus cher que le précédent.
Dans la région des fjords, les ferries sont quasi incontournables. En effet les routes, si elles existent et si elles sont praticables, sont très longues et très étroites. Il n'y a pas de pont. Il faut donc remonter les fjords très haut dans les terres et les montagnes pour les contourner. Le ferry revient moins cher, est plus rapide et offre souvent des spectacles superbes sur les fjords.
La RV 17 est une alternative à la E6 qui est plus à l'intérieur des terres. Le choix de cette route est uniquement touristique, en aucun cas une option économique. Elle suit la côte au plus près de Trondheim à Bodø. Elle emprunte indifféremment des tunnels, des ponts et des ferries. Nous l'avons faite intégralement sous un temps superbe et ne l'avons pas regretté : pas moins de 6 ferries sur 900 kms (Tarif des ferries RV17 ).

LES AIRES DE STATIONNEMENT ET LES CAMPINGS

Généralités
Depuis 25 ans que nous pratiquons le camping-car, nous respectons les principes suivantes :
  • Ce qui n'est pas interdit est autorisé
  • Respect scrupuleux des panneaux
  • Si notre stationnement  est proche d'une habitation, nous allons demander l'accord du propriètaire de la maison (nous n'avons jamais eu de refus)
  • Nous ne stationnons jamais sur une place où nous génons la vue d'un habitant
  • Respect des codes élémentaires d'hygiène
  • Contrôle visuel le matin du départ pour être sûr de ne rien oublier sur le sol.
  • Nous préférons un bon camping à un mauvais parking (En France, les campings municipaux ne sont pas chers)
  • Si l'un de nous ne "sent" pas un endroit, nous continuons notre recherche.
    Ce ne sont pas des règles contraignantes, c'est du bon-sens.
    Notre voyage en Scandinavie
    Durant notre voyage, nous avons fait 58 étapes nocturnes. Elles se répartissent comme suit :
    - 9 étapes sur des aires de stationnement spécial campingcars  (4 en France lors de l'aller et du retour, 1 en Suède, 1 en Norvège, 1 au Danemark, 2 en Hollande)
    - 9 étapes dans des campings (1 en Suède, 7 en Norvège, 1 en Hollande)
    - le reste, soit 40 étapes sur des aires diverses et variées, souvent des bords de grève et des ports.
    Les Scandinaves et le camping-car
    La Scandinavie vit comme l'ensemble de l'Europe le développement considérable des campingcars. Sauf dans les régions à forte densité de population, nous n'avons eu aucun problème de circulation ni de stationnement. Dans le Nord, la densité diminue et il y a de la place pour tout le monde. De plus les structures d'accueil se mettent en place et éliminent les risques de conflits.
    Les campings
    Nous avons fréquenté très peu de campings, mais ceux dans lesquels nous avons séjourné étaient d'excellente qualité. A l'évidence, les Scandinaves aiment et pratiquent la vie en plein air depuis longtemps. Le nombre de caravanes et de mobilhomes dans les campings est là pour le prouver. Le nombre de "hytter " (nos bungalows) proposés aux touristes est impressionnant.
    Au début, nous avons eu l'impression que les prix étaient très élevés. Après information en France, c'est tout-à-fait comparable : une moyenne de 20 € la nuitée pour quelque chose de correct.
    Aires techniques
    En Scandinavie, ceux qui vidangent à la sauvage n'ont aucune excuse. Les aires techniques sont très nombreuses. Nous en avons trouvé en pleine nature comme à Rjukan dans le Telemark. Elles sont souvent un peu rustiques comme à Hellesylt mais permettent toutes au minimum le plein d'eau propre et les vidanges (Eau potable partout). A Bergen , nous l'avons trouvée sur une aire de stationnement proche du centre-ville.  Elles sont pratiquement toutes gratuites, sauf dans certaines stations-services. Nous avons trouvé sur les parkings au bord de routes fréquentées des blocs sanitaires qui proposent cette prestation.
    Aires de stationnement
    Autant les aires techniques sont nombreuses, autant les aires de stationnement dédiées aux campingcars sont rares. Cela est dû probablement au nombre important de campings. Nous en avons trouvé quelques unes et les avons utilisées surtout en dépannage. Le prix est nettement inférieur à celui des campings, mais les prestations ne sont pas toujours à la hauteur. Celle de Ringøy était en bord de fjord. A Bergen , nous étions à 20 min à pied du centre-ville. A 10 kms de Bodø , au bord d'une plage, nous avons vu notre premier soleil de minuit. Le parking du Capnord était incontournable. En Suède, à Sjotorp , nous avons passé une super soirée au bord du lac et du canal. Au Danemark, à Horsens , l'ambiance du port nous a bien plu. Le parking de Den Oever en Hollande nous a donné l'occasion de rencontrer deux couples de campingcaristes hollandais. En Hollande à Volendam nous avons découvert notre première aire de stationnement spécial campingcars.
    Nous avons eu beaucoup de mal à obtenir des listes de ces aires de stationnement auprès des Offices de Tourisme.
    Camping "sauvage"
    Appelé improprement "sauvage", ce type de stationnement est quand même celui que nous recherchons en priorité. Le campingcar est un moyen épatant pour voyager au plus près de la nature. Lors de nos voyages, nous recherchons la vie au grand air qui nous donne ce sentiment de liberté. Nos stationnements nocturnes doivent aussi être des moments passés dans des lieux agréables et difficilement accessibles par tout autre moyen.
     
    Pays
    Ville
    Stationnement
    Pays
    Ville Stationnement
    Suède
    En bord de mer
    Suède
    Lycksele Terre-plein sur le bord du lac
    Suède
    Sur le port
    Suède
    Hornefors Parking du cimetière centre du village
    Norvège
    Sur le parking de l'église
    Suède
    Timra Parking autoroute
    Norvège
    Telemark dans une clairière avant le village
    Suède
    Alfta Aire de repos à l'entrée du village
    Norvège
    Sur un parking surplombant le fjord
    Suède
    Mora Parking du bord du lac
    Norvège
    Sur le parking de l'embarcadère
    Suède
    Svendanshamn Sur le bord du lac
    Norvège
    Dans une clairière au bord de la mer juste avant  l'embarcadère
    Suède
    Angelholm Parking d'autoroute
    Norvège
    Dans un petit bois à la sortie du village
    Danemark
    Greve Parking entre route et plage
    Norvège
    Lofoten - Sur le bord de la plage (soleil de minuit)
    Danemark
    Svenborg Bord de plage
    Norvège
    Lofoten - parking au bord de la route
    Hollande
    Lelystad Bord de mer
    Norvège
    Tromsø
    Parking du terrain de football
    Hollande
    Ouddorp Bord de mer
    Norvège
    Laponie - parking centre ville
     
       
     
     
     
     
       
     
    Les campings et les chiens
    Tous les campings que nous avons fréquentés acceptaient les chiens. Nous devions simplement le tenir en laisse lors de nos déplacements à l'intérieur du terrain.
    Gaz
    Nous sommes partis avec nos deux bouteilles de gaz de 13 kgs. Nous n'avons utilisé qu'une bouteille et demi. Deux raisons à cela :
    - Le temps a été très clément, ni chaud, ni froid. Nous avons très peu utilisé notre chauffage et notre réfrigérateur n'a pas été très sollicité.
    - Les bouteilles scandinaves ne sont pas compatibles avec notre alimentation Propane. Nous avions tellement peur de tomber en panne sèche que nous avons "économisé" pendant le premier mois.

    LE CARBURANT

    Nous avons parcouru 13 504 kms. Nous avons consommé  1437 litres de gas-oil, soit 10.64 l/100 kms.
    Le poste carburant est de loin celui le plus important de notre budget, soit 44%.
    Nous sommes partis au début de la flambée du prix du pétrole en Europe. En tenant compte de l'augmentation des prix et de la fluctuation de la monnaie, le prix le plus élevé que nous avons payé est de 1.80 €/litre en Norvège.
    Lors d'une rencontre avec un Norvégien dans la région des fjords, nous nous étonnions que la Norvège, pays producteur de pétrole, pratique une taxation aussi importante sur ce produit. Il nous a expliqué que son pays épargnait les profits et les taxes issus de ce produit pour la couverture sociale des Norvégiens, essentiellement les retraites.
    Petit tableau des prix pratiqués en mai et juin 2008 dans les différents pays (en €) :
     
    Date
    Pays
    Ville
     
    Gasoil
    le litre
     
     
    Date
    Pays
    Ville
    Gasoil
    le litre
    Mai 2008 
    France
    Honfleur
    1.369 €
     
     
    Juin 2008
    Finlande
     
    1.499 €
    Mai
    Hollande
    Maastricht
    1.389 €
     
     
    Juin 2008
    Suède
    Soderhamn
    1.640 €
    Mai
    Allemagne
    Lübeck
    1.429 €
     
     
    Juin 2008
    Suède
    Kristinhamn
    1.690 €
    Mai
    Norvège
    Kongsberg
    1.754 €
     
     
    Juin 2008
    Danemark
    Svenborg
    1.560 €
    Mai
    Norvège
    Voss
    1.770 €
     
     
    Juillet 2008
    Danemark
    Fredericia
    1.530 €
    Mai
    Norvège
    Dragsvik
    1.800 €
     
     
    Juillet 2008
    Allemagne
    Hambourg
    1.544 €
    Juin
    Norvège
    Bodo
    1.594 €
     
     
    Juillet 2008
    Hollande
    Lelystad
    1.399 €
    Juin
    Norvège
    Lakselv
    1.580 €
     
     
    Juillet 2008   
    France
    Morlaix
    1.406 €
     
    En Scandinavie, le carburant est distribué par des stations-services. Quelques supermarchés le proposent, mais très peu. Les stations entièrement automatiques sont très répandues selon les régions. Le carburant y est généralement moins cher. Problème : certaines acceptent uniquement des cartes de paiement spéciales. Nous avons également constaté que nombre d'entre-elles sont équipées de panneaux à affichage digital et que les prix proposés peuvent changer d'une heure à l'autre, probablement en fonction de la concurrence et de la demande. Et ça marche dans les deux sens : à la hausse comme à la baisse.

    LES FORMALITES

    De tous les pays que nous avons traversés, seuls 3 ont un statut particulier :
    La Norvège n'est ni dans l'Union Européenne, ni dans la zone Euros. Par contre elle est dans l'Espace Economique.
    Le Danemark et La Suède ne sont pas dans la zone Euro.
     
    Pays
    Union
    Européenne
    Espace
    Economique
    Espace
    Schengen
    Zone Euro
    France
    oui
    oui
    oui
    oui
    Belgique
    oui
    oui
    oui
    oui
    Hollande
    oui
    oui
    oui
    oui
    Allemagne
    oui
    oui
    oui
    oui
    Danemark
    oui
    oui
    oui
    non
    Suède
    oui
    oui
    oui
    non
    Norvège
    non
    oui
    oui
    non
    Finlande
    oui
    oui
    oui
    oui
     
    Papiers obligatoires
    Carte d'identité et permis de conduire international en cours de validité
    Pour les animaux, carnet de santé et de vaccination à jour. (Un nouveau carnet de santé européen arrive dans les prochains mois).
    Formalités douanières
    En Scandinavie, les postes frontières vous proposent deux files : la verte et la rouge.
    Si vous n'avez rien à déclarer, vous prenez la verte.
    Si vous avez quelque chose à déclarer, vous prenez la rouge.
    Les importations d'alcool et  de nourritures sont très règlementées.
    Obligation de déclarer l'entrée de votre chien (ou chat) sur le territoire.
     
     

    LES GUIDES ET DOCUMENTATIONS

    Guides Touristiques
    • Guide vert Michelin - La Scandinavie - 15€
    • Guides Bleus Hachette - la Norvège - 23€
    • Guide du Routard - Norvège-Suède-Danemark 2007/2008 - 12.90€
    • Carte Berlitz Norvège-Suède - 1/800 000 -6.95€
    Documentations

     

     

     

    Les différents organismes contactés nous ont expédié gratuitement un ensemble de brochures, la plupart en français. Intéressant pour des renseignements pratiques tels que hôtels, ferries (horaires et prix), fêtes locales ...etc...
    Quelques exemples de brochures que nous avons obtenues :
    (Ces brochures sont bien remplies et au format pdf. Leur ouverture peut prendre quelques dizaines de secondes.
    Patience ...)
     
    Offices de tourisme
    En Scandinavie, il y en a partout. Notre GPS-Europe a toutes les adresses dans sa mémoire. Impossible de les manquer.
    Chaque fois que nous avons souhaité avoir plus de renseignements sur la région dans laquelle nous arrivions, nous nous sommes adressés à l'Office du Tourisme local. Nous avons toujours rencontré des gens charmants. Il est vrai qu'en Mai et Juin, il n'y a pas beaucoup de touristes.

    LES ANIMAUX (Chiens)

    Obligations administratives
     
     
     

    Les renseignements donnés par les guides courants ne sont pas complets. Les vétérinaires ne connaissent pas forcément la législation de l'année pour chacun des pays. En 2008, les règles les plus draconniennes sont celles de la Norvège. Ainsi l'animal doit avoir subi une épreuve de titrage des anticorps neutralisant le virus rabique (le test doit montrer un résultat d'anticorps d'au moins 0,5 IE/ml). La prise de sang doit se faire au plus tôt 120 jours et au plus tard un an après la vaccination antirabique.
    Il faut donc s'y prendre 4 à 5 mois avant le départ.
     
    Accueil des animaux familiers
    Notre chien Vicq nous a accompagné quasiment partout où nous sommes allés. Nous avions prévu une bonne quantité de "doggy bags". Lors de nos sorties, nous l'avons toujours tenu en laisse, et nous n'avons jamais eu aucun problème. Nous avons constaté que les animaux domestiques sont très répandus en Scandinavie.

    INTERNET

    Nous sommes équipés d'un ordinateur portable avec système WiFi. Comme nous voulions nous affranchir des problèmes de batterie, nous avons installé dans le camion un convertisseur 12/220 V. A l'usage nous nous sommes rendu compte qu'il est parfait pour recharger les batteries des petits appareils. Pour une raison inconnue, il n'a jamais voulu marcher avec l'ordi. Nous avions acheté  à Trustive des unités de connexion Internet que nous n'avons jamais utilisées.
    A Tromsø en Norvège, une charmante personne de l'Office du Tourisme nous a informé que les bibliothèques municipales offraient aux particuliers  la possibilité de se connecter. Nous nous y sommes rendus. Non seulement elles le font, mais en plus c'est gratuit. Nous avons profité de cette possibilité également à Karasjok , en Laponie Norvégienne.

    EPILOGUE

    Quand est-ce qu'on retourne là-bas ?
     
    panorama tromso
    Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

    joomla logo black

    • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.