bandeau scand2008

Ouddorp (Hollande) - Brest
Circuit en 4 jours du 8 au 11 juillet
1 156 kms
Total parcouru depuis le départ
13 430 kms

Première étape le 8 juillet - Ouddorp (Hollande) - Calais (France) - 269 kms

A 7h30 - le temps est gris et pluvieux - Beaucoup de vent hier soir et cette nuit. Ce matin de grosses bourrasques de vent accompagnées de pluie forte. Nos seuls voisins pendant la nuit : un couple à bord d'un des voiliers à quai.

Vers 9 heures, sortie de Vic pendant 10 minutes : retour trempé au camion.

Nous démarrons et faisons quelques courses dans un petit village à la pointe de l'île sur laquelle nous sommes. Nous arrivons à Zierikzee et nous mettons à l'abri d'une digue pour déjeuner dans le camion.

Malgré les gros nuages noirs qui menacent, nous prenons notre courage à deux mains et partons nous promener dans le village. Peu de temps après, nous renonçons devant les averses qui nous obligent à nous abriter toutes les 10 minutes.

Nous reprenons la route et empruntons le tunnel sous la mer de Terneuzen. Les campingcars paient le même prix que les gros semi-remorques : 16.80€ pendant que les voitures paient 4.80€ et les caravanes 6.80€. Comment ne pas se sentir persécutés ! Nous n'avons pas le choix, car un détour par Anvers nous coûterait plus cher ! Nous roulons encore quelques kilomètres et passons la frontière belge à Sluis, peu après Oostburg.

Le temps s'est légèrement amélioré, mais le vent souffle toujours aussi fort. Nous longeons maintenant la côte de la mer du Nord en Belgique. Une dune de plusieurs mètres de haut au bord de la route nous empêche de voir la mer. La région de Zeebruges à Ostende est vraiment très industrielle, avec quelques stations balnéaires de loin en loin. D'Ostende à DePanne, c'est une succession de villes avec grands immeubles en front de mer. Les plages de mer du Nord sont immenses. Aujourd'hui le vent est de la partie (cf Jacques Brel). En tous cas, ces lieux ne sont pas faits pour les campingcaristes. Aussi, après avoir vainement cherché un coin hospitalier en Belgique, nous finissons par prendre l'autoroute, entrer en France et rouler jusqu'à Calais. Un des guides dont nous disposons nous a indiqué qu'une aire technique nous tend les bras sur le port de cette ville.

Nous arrivons à notre destination vers 20h30. Quelques places sont encore disponibles sur les 30 que compte cette aire. Nous sommes un peu serrés les uns contre les autres. Pour une nuit, nous nous en contenterons. Nous nous installons entre un Anglais et un Italien. Cet emplacement est bien situé, juste entre la plage et le port-ferry. Un peu chère (7€ la nuit), il est très pratique pour les campingcaristes qui empruntent les ferries vers la Grande-Bretagne. De notre emplacement, nous avons une superbe vue sur la mer et le port. Ce soir, nous avons même droit à un timide coucher de soleil.

P7080030 P7080033 P7080034  

Deuxième étape le 9 juillet - Calais - Le Treport - 207 kms

A 7h30, temps gris , pluvieux et venteux - Avec le brouillard, c'est la totale - Température douce de 17°
Aujourd'hui, avec la pluie qui va tomber pratiquement toute la journée, la balade touristique se fera exclusivement en camion.
Vers 10h30, nous quittons Calais et prenons la route côtière D640 en espérant que le temps se lève un peu.
Cap Blanc nez et Cap Gris Nez sont délaissés pour cause de pluie, de mer grise et d'horizon bouché. Le boulanger chez qui nous nous arrêtons nous dit gentiment que hier il faisait soleil et que par beau temps on peut voir les côtes anglaises !!!
Nous souhaitions faire étape à Boulogne pour visiter cette ville que nous ne connaissons pas. Des trombes d'eau nous en dissuadent. Nous continuons vers le Touquet, puis Berck-Plage. Nous nous arrêtons pour la pause-déjeuner sur un affreux parking, toujours sous la pluie.
A l'approche de la baie de Somme, le temps se lève sensiblement. Du Crotoy jusqu'à Cagneux en passanr par Saint Valéry sur Somme, nous aurons de superbes vues sur la baie. Mais que de regrets de ne pas voir cette côte sous un ciel dégagé et un temps ensoleillé !!
Vers 17h, nous arrivons au Tréport. Nous hésitons quelques minutes, puis décidons de rester passer la nuit dans cette ville. Nous nous rendons à l'aire de stationnement des campingcars. Cette dernière jouxte le camping et est située 10' à pied du port. Elle est de plus très agréable. Nous nous installons. Entretemps, la pluie s'est calmée, ce qui nous incite à faire une promenade jusqu'au port. Nous pouvons même nous offrir une petite bière à la terrasse d'un café (terrasse couverte, on ne sait jamais ...).
A 20h, le vent et la pluie ont cessé - il fait 20°
P7090040
P7090042
P7100045
P7090044

Troisième étape le 10 juillet - Le Treport - Cancale - 414 kms

A 7h30, le ciel est gris - Pluie et vent - Un mauvais jour d'automne s'annonce - Il fait 18°.
La veille, juste avant le Tréport, nous avons traversé le village de Mers-les-Bains. En passant, nous avons aperçu des maisons décorées de façon inhabituelle. Nous nous rendons à ce village et partons le visiter.
Mers-les-Bains, c'est d'abord une grande esplanade le long d'une plage de galets de presque 1 km de long. Au sud de la plage, Le Tréport, au nord une falaise de craie, typique de cette région.
P7100053
P7100055
P7100059
P7100060
Mais Mers-les-Bains, c'est aussi une station balnéaire dont les immeubles tous plus beaux les uns que les autres sont construits le long de la plage. L'ensemble architectural est vraiment étonnant.
P7100047
P7100048
P7100050
P7100054
Tous ces immeubles pleins de couleurs resplendissent même sous le ciel gris. Sous le soleil, ça doit "flasher" !!!
Nous reprenons la route toujours vers le sud. Nous longeons la côte picarde puis normande. Un bref arrêt-déjeuner à Veulette sur Mer, petite station d'été au bord de sa plage et de ses falaises de craie.
Et puis nous arrivons à Etretat avec son rocher percé. Arrêt rapide juste le temps de quelques photos. Le mauvais temps a dû faire fuir les touristes et les vacanciers.
P7100066
P7100067
P7100069
P7100070
A nouveau nous roulons et atteignons le pont de Normandie, superbe dentelle au-dessus de l'estuaire de la Seine.
Aucune éclaircie de toute la journée. Nous atteignons Cancale en fin d'après-midi. Nous trouvons une aire de campingcars toute récente et parfaitement aménagée. Nous sommes à 15 minutes à pied du port. Pour nous remonter le moral, nous décidons d'y descendre pour manger une moule-frite. Très peu de vacanciers sur le port : il fait gris et frais. Triste début d'été.

Quatrième étape le 11 juillet - Cancale - Brest - 266 kms

A 7h30, temps ensoleillé avec quelques gros nuages blancs - le soleil est revenu avec la chaleur : 17°.
Nous passons par la pointe du Grouin pour admirer la Manche sous le soleil.
Ensuite c'est le retour au bercail dans l'après-midi.
Notre absence de 8 semaines a permis à notre jardin de se transformer en savane. Au moins, nous avons de l'occupation pour les jours à venir.
P7120078
P7120079
P7120080

C'est la fin d'une belle histoire

(Vivement le début d'une autre)


Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.