bandeau portugal2009

Odeceixe - St Pée sur Nivelle

Circuit en 6 jours du 05 au 10 juillet
1 587 kms
Total parcouru depuis le départ
  6 891 kms

Première étape le 5 juillet - Odeceixe - Santa Susana - 173 kms


Aujourd'hui dimanche, nous pensions rester ici tout le week-end, mais le vent très fort devient vraiment pénible. Nous décidons de continuer notre remontée vers le Nord. Nous faisons un ravitaillement en eau au Lidl de Odemira.
Nous nous arrêtons prendre quelques photos à la jolie station balnéaire de Vila Nova de Milfontes. En effet, lors de notre descente, le bord de mer était dans la brume

Vila  Nova de Milfontes

Vila  Nova de Milfontes

Vila  Nova de Milfontes

Vila  Nova de Milfontes

A Porto Covo, nous faisons un arrêt picnic sur la falaise. Comme le vent se maintient, nous décidons de remonter jusqu'à Santa Susanna pour y passer la nuit. Nous retrouvons avec plaisir les bords du lac du barrage de Pego do Altar. Nous avons laissé le vent derrière nous. Quelques nuages dans le ciel, mais la température de 24° est vraiment agréable.

Deuxième étape le 6 juillet - Santa Susana - Costa Nova - 341 kms


Nous décidons de faire une nouvelle étape à Aveiro. En effet, lors de notre descente du Portugal, nous avions eu un temps plutôt gris et avions été un peu déçu. Le beau temps dont nous profitons depuis plusieurs jours a l'air de vouloir se maintenir.
Nous contournons Lisbonne par l'intérieur des terres en empruntant l'autoroute. Nous sommes surpris de constater le peu de trafic. Nous comprenons pourquoi lorsque nous sortons à hauteur de Santarem : 14.50 € pour 100 kms. Nous empruntons la IC2 vers le Nord. Changement de décor : une route nationale à 2 voies avec une circulation très dense. Les chauffeurs de semi-remorques sont de vrais kamikazes.
Nous cherchons en vain un coin picnic sur le bord de la nationale. Nous finissons par décrocher pour nous rendre à la praia de Vieira. Nous trouvons une pinède sympa en bord de plage.

P1010130

P1010131

P1010132

Ensuite nous remontons d'une traite jusqu'à Mira par la N109. L'aire de stationnement est un parking en terre battue au pied de la dune. Nous ne sommes plus très loin de Aveiro. Aussi nous préférons continuer et rejoindre l'aire de Costa Nova où nous avions fait étape en descendant. Nous trouvons une place sans difficulté. Le vent souffle très fort et se rafraîchit en fin de soirée. Nous faisons tout de même une petite balade le soir sur la grande esplanade le long de la lagune.

Troisième étape le 7 juillet - Costa Nova - Pardilho - 117 kms


Nuit très calme. Le matin, vers 9h30, des bus amènent pleins de "pipious" à la plage : casquettes jaunes et casquettes blanches. Il faut du courage, car le vent est aussi fort que la veille.
Nous nous rendons à l'office du Tourisme d' Aveiro. Nous apprenons que les visites de la lagune en bâteau ne se font plus. Quelque peu déçus, nous déambulons quelque temps dans le centre de la ville. Le soleil fait ressortir toutes les belles couleurs.

P1010136

P1010137

P1010138

P1010139

P1010140
Revenus au camion, nous regardons la carte de la région et décidons de faire le tour de la lagune avec le campingcar en longeant la mer au plus près. Tour de la lagune
Nous traversons des petits ports et villages tels que Bico, Padelhas. Nous traversons un bras de la lagune à Quintas do Norte et nous retrouvons sur une langue de terre entre lagune et mer. Un arrêt à Torreira pour prendre des photos des bâteaux appelés "barcos moliceiros". Au bout de la route, nous arrivons au village de Sao Jacinto. Nous nous trouvons sur la partie nord de l'embouchure de la lagune.
Le vent vraiment très fort nous dissuade de faire étape sur un chouette parking au bord de la mer.

P1010142

P1010143

P1010144

P1010149

P1010147

P1010151

P1010152

P1010156

Nous remontons vers le nord, direction un petit village dans le fond de la lagune : Pardilho. La municipalité s'est dotée d'une aire de campingcars très bien faite, et installée près d'un port lilliputien sur un minuscule bras de la lagune. Cerise sur le gâteau : un bar avec terrasse tout près des bâteaux (c'est aussi là que l'on peut se procurer les jetons nécessaires à la borne Eurorelais).
Nous sommes seuls et nous installons sans problème. Grand soleil, à l'abri du vent : 22° à 19h30. La bière à la terrasse du bar a un goût de vacances.

Pardilho - l'aire de campingcars - côté lagune

Pardilho - l'aire de campingcars - côté village

Pardilho -  le port

Pardilho - l'aire de campingcars - côté village


Quatrième étape le 8 juillet - Pardilho - Peso da Regua - 186 kms


Temps superbe, et de plus le vent est tombé. Nuit un peu agitée, car plusieurs personnes sont venus faire la fête dans notre petit paradis. Ça a duré jusqu' à minuit et demi.
Nous utilisons les équipements pour les vides et les pleins (2€ le jeton). Puis nous partons direction la vallée du Douro. Nous prenons la A25 vers Viseu que nous laissons de côté, puis tournons à gauche la A24 vers Vila Real. Nous allons visiter le château de Mateus dont on nous a dit le plus grand bien. Nous arrivons vers 13h et stationnons sur le parking proche pour un picnic rapide. Il fait une chaleur épouvantable. Nous trouvons un peu de fraîcheur en entrant dans le parc du château.
Un jeune guide portuguais francophone nous fait visiter la demeure pendant 1 petite heure en nous relatant son histoire. Puis nous nous promenons un petit moment dans le parc environnant.

P1010172

P1010173

P1010174

P1010175

Cet ensemble est aussi appelé "solar de Mateus" ou "casa de Mateus". L'appellation "château" est très exagérée. Le terme "manoir" est, à notre avis, plus approprié. Dans tous les cas, sa visite est un moment agréable, sans plus.
Il fait toujours aussi chaud. Nous redescendons à Peso da Regua, ville au bord du Douro.
Dès que nous approchons du fleuve, la campagne se couvre de vignes.

P1010178

P1010169

P1010171

P1010179

A Peso da Regua, en franchissant le pont sur le Douro, nous apercevons un parking juste au bord de l'eau. Quelque campingcars y stationnent. Nous avons un peu de mal à trouver la petite route qui y descend. Nous prenons le dernier espace de stationnement disponible. Enfin un peu de fraîcheur...
La soirée est agréable, quoique chaude. Promenade jusqu'à la ville sur un sentier le long du fleuve.

Cinquième étape le 9 juillet - Peso da Regua - Palencia (E) - 394 kms


La nuit a été très tranquille. Le matin, on retrouve le soleil. La température a un peu baissée, et c'est très agréable.
Promenade du matin avec Vic. On admire les bâteaux qui naviguent sur le fleuve.

Peso da Regua - stationnement au bord du Douro

Peso da Regua -Le vin Porto très célèbre

Peso  da Regua -la ville

Peso da Regua -navigation sur le Douro

Nous quittons Peso da Regua et prenons la direction de Pinhão. La route longe le Douro sur la rive sud (ou gauche, comme on veut !). Arrivés à ce petit village, nous traversons le fleuve et prenons vers le nord pour rejoindre la grande route Vila Real-Bragança. Cette route monte et tourne de façon importante jusqu'à Alejo. Ensuite elle redevient normale.

P1010190

P1010191

P1010192

A Bragança, nous nous arrêtons pour déjeuner sur une aire de campingcars toute neuve au pied du château de la ville. Il fait vraiment très chaud. Nous faisons quelques courses et le plein de gasoil. Nous passons en Espagne et prenons la route la plus directe vers San Sebastian. La montagne portuguaiseest remplacée par la plaine espagnole plate à perte de vue, couverte de champs de céréales. Nous sommes très surpris par la relative fraîcheur qui nous accompagne. Il est vrai que le vent souffle de façon soutenue.

P1010195

P1010196

P1010197

P1010200

En fin d'après-midi, nous arrivons à Palencia et nous rendons directement à l'aire de campingcars située en plein centre-ville. Nous découvrons un parking coincé entre des immeubles et un très grand parc. Plusieurs places sont réservées au stationnement nocturne des campingcars. Une borne technique de bonne qualité est à notre disposition.

P1010211

P1010208

P1010209

P1010210

Le soir, nous allons nous balader au centre de la ville, située à 200 m du parking. Peut-être est-ce parce qu' un petit vent frais s'est levé, mais nous découvrons un quartier piétonnier quasiment désert. Nous prenons quand même une petite bière à la terrasse d'un café bien abritée du vent et rentrons chez nous.

Sixième étape le 10 juillet - Palencia (E) - Saint Pée sur Nivelle - 376 kms

En quittant Palencia vers 10h, nous espérons faire une étape sur la côte du Pays Basque. Nous ne nous faisons pas beaucoup d'illusions. De fait, nous chercherons vainement un coin pour stationner de Ondarroa jusqu'à Zarautz. Nous sommes en plein été et les touristes sont partout. Nous décidons de passer en France et de continuer jusqu'à Saint-Pée-sur-Nivelle. Nous retrouvons avec plaisir l'aire de stationnement où nous avions fait étape en descendant.

Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.