bandeau portugal2009

Costa Nova do Prado - Baléal

Circuit en 5 jours du 9 au 13 juin
525 kms
Total parcouru depuis le départ
3 821 kms

Première étape le 9 juin - Costa Nova do Prado - Praia de Quiaios - 71 kms

La nuit a été calme. Le ciel est nuageux, mais clair. Le vent s'est renforcé pendant la nuit. La balade matinale de Vic le chien nous conduit dans le village de Costa Nova. Nous sommes sur une bande de terre entre mer et lagune. Côté mer, une immense plage bordée de dunes.

P1000780

P1000782

P1000781

P1000789

Côté lagune, grande esplanade remplie de commerces, mais aussi toute une rangée de petites maisons basses, toutes pimpantes et joliment peintes de rayures verticales.

P1000784

P1000785

P1000786

Nous partons vers 10h, direction Aveiro. Cette ville de moyenne importance est située dans le fond d'une grande baie. Une petite passe la relie encore à l'océan. Cette baie ressemble au bassin d'Arcachon, en plus modeste. Nous souhaitons avoir un aperçu de la lagune. Aussi nous nous rendons à l'Office de Tourisme. Nous avisons un parking payant proche de ce dernier. A notre grande surprise, l'employé municipal chargé de la surveillance vient à notre rencontre. Dans un français impeccable, il nous conseille d'aller stationner sur un parking un peu plus éloigné du centre, mais gratuit.
A l'Office du Tourisme, nous apprenons que les promenades en barque sur la lagune ne fonctionnent qu'en Juillet et Août. Avant de quitter la ville, nous nous promenons le long des quelques canaux qui la traversent ainsi que dans les petites rues du quartier piétonnier.

P1000802

P1000810

P1000804

Nous allons surtout admirer l'ancienne gare couverte d'azulejos, ces superbes carreaux de faïence qui colorent beaucoup d'édifices au Portugal. Ceux-ci rappellent la construction et la mise en service de la gare, mais aussi des scènes de la vie de l'époque dans la région.

P1000805

P1000799

P1000794

P1000791

Nous reprenons la route du bord de mer pour quitter Aveiro. Nous longeons la côte vers le sud. C'est une immense plage bordée de dunes recouvertes de pins. Nous roulons jusqu'à Praia de Quiaios, une petite ville balnéaire que nous ont indiqué nos voisins bretons rencontrés à Vila Praia de Ancora. Station d'été où nous rencontrons peu de gens. Grande plage avec de la houle et des rouleaux. Nous trouvons un grand parking le long de la dune. Ca ira pour une nuit.

Deuxième étape le 10 juin - Praia de Quiaios - Tomar - 177 kms


Nous partons vers 10h et prenons la direction de Coimbra que nous voulons visiter. Au fur et à mesure que nous roulons vers l'Est, le ciel s'éclaircit et la température augmente. A Coimbra, il fait carrément chaud. Nous trouvons des rues et avenues presque désertes. Il est vrai que nous sommes un dimanche et de plus, nous l'apprendrons plus tard, le 10 juin est le jour de la fête nationale. Nous trouvons à nous garer à l'ombre, en plein centre-ville. Après quelques difficultés à nous orienter, nous trouvons la bonne direction vers le vieux quartier.
La ville est bâtie sur les deux rives du fleuve Mondego. La cité ancienne a été construite sur une colline de la rive droite et surplombe la vallée. Nous arpentons les petites rues très pentues. Nous visitons la Vieille Cathédrale et le cloître attenant. Nous montons tout au sommet et découvrons avec étonnement l'Université : bâtiments superbes, portes magnifiques ... Nous ne visitons pas l'intérieur des monuments : ils sont fermés les jours fériés. Nous allons tout de même visiter les cryptes romaines et médiévales construites sous le Musée.

P1000820

P1000819

P1000823

P1000829

P1000832

P1000817

P1000821

P1000825

Vers 16 h, nous repartons vers le Sud, direction Tomar. Sur le bord de la route, nous dépassons beaucoup de pélerins se rendant en pélérinage à Fatima : 85 kms en 3 ou 4 jours ...

Nous arrivons à Tomar en fin d'après-midi et nous rendons directement au château. Nos amis belges, croisés à Vila Praia de Ancora, nous ont dit que l'on pouvait y passer la nuit et être ainsi à pied d'oeuvre le lendemain matin pour la visite du monument. Nous nous garons à l'ombre des grands pins sur le parking.

P1000835

P1000833

Il fait chaud : 25°. Plusieurs familles portuguaises sont venues picniquer.
Cela crée une animation très sympathique.

Troisième étape le 11 juin - Tomar - Sao Martinho do Porto - 113 kms

Nuit très calme sur ce parking. A 10h, il fait 23° à l'ombre des pins. Le soleil brille dans un ciel tout bleu. Nous laissons Vic le chien de garde dans le camion et partons visiter le complexe de Tomar : Castelo dos Templarios et Covento do Cristo. Cet ensemble nous a étonné, séduit et enthousiasmé. N'ayant pas vocation à être un guide touristique, nous ne décrirons pas en détail ce que nous avons vu, seulement quelques photos. Mais il ne faut vraiment pas manquer la visite de ce complexe, d'autant que Tomar est très proche de l'autre merveille du Portugal, à savoir la superbe église de Batalha.

P1000836

P1000841

P1000842

P1000850

P1000849

P1000846

P1000858

P1000852

Nous quittons Tomar en fin de matinée et nous dirigeons vers Batalha. Nous projetons de nous arrêter déjeuner sur le grand parking de Fatima. De grande taille pour recevoir les pélerins et les touristes, il est pourtant complet lors de notre arrivée. Etonnant, car nous sommes en semaine et au milieu du mois de Juin. On n'ose imaginer ce que c'est un dimanche de Juillet. Nous décidons de continuer jusqu'à la ville de Batalha, toute proche maintenant. De fait, nous trouvons à nous garer sur le parking proche du monastère, réservé aux campingcars.
Après déjeuner, nous partons visiter le monastère et l'église. Tomar nous a enthousiasmé, mais Batalha nous a émerveillé par sa beauté, sa grâce et son élégance.

P1000861

BATALHA - la façade  principale

BATALHA - les  chapelles inachevées - extérieur

BATALHA - l'église  vue du cloître

 

P1000869V

P1000866

P1000875

P1000865

P1000862

Nous allons passer plusieurs heures à déambuler dans ce superbe édifice. Après la visite, nous nous rendons à l'aire technique toute proche pour faire les pleins et les vides du camion. Comme il fait très chaud, nous décidons d'aller passer la nuit en bord de mer et nous prenons la route vers Nazaré. Nous avons repéré sur un guide touristique une halte possible sur un parking à Sitio, un petit village perché sur la colline au-dessus de la mer. N'ayant rien trouvé, nous descendons sur Nazaré.
P1000895
Nous traversons Nazaré sans nous arrêter par le front de mer. Ici, il n'ya manifestement pas de place pour les campingcaristes.
La plage est très belle et le village tout pimpant et plutôt sympa. Mais il y a vraiment beaucoup de monde.
Nous descendons une quinzaine de kms vers le sud et arrivons à Sao Martinho do Porto, un petit village au fond d'une anse. A la sortie de ce dernier, nous trouvons un parking assez vaste entre route et dunes. Nous ne sommes pas les premiers campingcars, mais il y a encore de la place. En traversant le village, nous avons aperçu une fête foraine installée sur une grande esplanade. Nous craignons un peu pour le bruit. Finalement la fête ferme ses portes vers minuit. La nuit est calme.
 

Quatrième étape le 12 juin - Sao Martinho do Porto - Sao Martinho do Porto - 46 kms


P1000896

P1000897

Gros brouillard sur la mer lorsque nous prenons la route de Alcobaça. A 5 kms à l'intérieur des terres,
le brouillard se dissipe et nous retrouvons le soleil dans un ciel tout bleu. Il fait même très chaud.
Nous nous garons sur un parking en plein soleil et partons visiter le monastère d'Alcobaça. Son abbaye est l'un des monuments les plus célèbres du Portugal. Nous avons admiré ce superbe édifice, mais, peut-être est-ce son austérité, nous n'avons pas ressenti le même enthousiasme que la veille à Batalha.

P1000901

P1000898

P1000899

P1000900

Après la visite, nous nous attardons un petit moment dans le village. Nous décidons de retourner passer la nuit à Sao Martinho, en espérant que le brouillard se soit aussi dissipé sur la mer. De fait, il fait un temps superbe : beaucoup de vent, mais il fait très bon. Nous retrouvons notre parking. Le soir, vers 22 h, nous aurons droit à un superbe feu d'artifice.

P1000907

P1000909

P1000910

P1000911


Cinquième étape le 13 juin - Sao Martinho do Porto - Baléal - 118 kms

Comme la veille, à notre lever, nous avons du brouillard, toujours sur la mer. Température douce de 20°. Nous partons pour la petite ville d'Obidos, cité médiévale parfaitement conservée. Le temps s'éclaircit, mais le ciel reste couvert.
A Obidos, on visite en se promenant. La ville toute entière est entretenue avec beaucoup de soins. Toutes les constructions, maisons, église, boutiques, forment un ensemble harmonieux.

P1000915

P1000912

P1000922

P1000923

P1000918

P1000927

P1000919

P1000932

Il est bientôt 13h et notre promenade nous a ouvert l'appétit. Nous nous installons à la terrasse d'un joli restaurant : au menu bacalhao, porc à la portuguaise et vin frais du pays. Pendant notre déjeuner, nous conversons avec une jeune maman assise à côté de nous. Cette jeune femme, née en France de parents d'origine portuguaise, a vécu en France jusqu'à ses 20 ans. Elle est revenue au Portugal pour y vivre, travailler et se marier. Elle recherche le contact avec les Français pour converser avec eux, son entourage parlant uniquement le portuguais.
Avant de quitter Obidos, nous faisons une escale technique à l'aire que la commune a construite récemment. Cette aire est complète et propose quelques places de stationnement. Elle est à 5 mn à pied de l'entrée de la ville.
Nous reprenons la route avec l'intention de passer la nuit du côté de Peniche. Nous contournons la lagune par le sud et continuons jusqu'à son embouchure, le petit village de Aldeia dos Pescadores. La route serpente sur les dunes couvertes de pins. Nous atteignons Peniche. Comme nous sommes de bonne heure, nous décidons de faire le tour de la presqu'île. La côte est rocheuse, mais peu élevée. Nous cherchons un stationnement pour la nuit, mais nous n'avons pas de chance. Un passage au port nous dissuade d'y rester, vu l'exigüité de l'endroit et la foule des voitures.

P1000939

P1000940

Nous décidons de remonter un peu vers le Nord pour atteindre le village côtier de Baléal que nous avons repéré en descendant.
Sur le grand parking en bord de plage, plusieurs campingcars sont déjà installés.
Nous craignons un peu la musique des bars de bord de plage (nous sommes samedi), mais la nuit sera très tranquille.

Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.