bandeau norvege grenier dans le Setesdal superbe voilier dans le port de Bergen

Circuit en 7 jours du 17 au 23 juin
1 444 kms
Total parcouru depuis le départ
6 185 kms

Première étape le 17 juin - Holm - Trondheim - 325 kms


pluiefortePluie et vent - température de 10°

Nous partons vers 10h et nous rendons au ferry de Holm à 2 kms au nord. A 11h, nous joignons notre fils par téléphone et faisons le point météo. Les nouvelles ne sont pas réjouissantes : prévision de pluie et brouillard pendant les 8 prochains jours sur la côte jusqu'à Bodø, à 200 kms au Nord.
Avec beaucoup de regrets, nous décidons d'arrêter notre voyage vers le Nord. La pluie ne nous gêne pas trop. Nous craignons surtout le brouillard. En 2008, nous avions fait ce trajet sous un grand soleil.
Nous reprenons la route vers Trondheim. Nous faisons les 300 kms sous la pluie et le vent. Nous retrouvons notre parking proche de la ville.

P1010569

P1010570

P1010572

P1010574


Deuxième étape le 18 juin - Trondheim - Otta - 264 kms

pluiefineUn peu moins de pluie, mais vent et sensation de froid. Cela confirme notre décision de faire demi-tour. De toutes façons, nous avions envisagé cette éventualité de mauvais temps. Nous avions prévu de partir sillonner le sud de la Norvège que nous ne connaissions pas.
Nous quittons Trondheim et prenons la E6 direction Lillehammer. Au départ, pluie et vent.

P1010576

P1010577

Cette portion de route jusqu'à Otta est en fait très montagneuse. C'est d'abord une montée pratiquement jusqu'à Oppdal où nous atteignons un haut-plateau genre toundra. Ensuite la route emprunte une vallée et serpente en descendant jusquà Otta en compagnie d'une rivière et d'une voie ferrée.
A partir de Dombas, petite station de montagne, la route descend plus rapidement. Nous arrivons à Otta vers 18 h et décidons d'y faire étape. Après de vaines recherches, nous optons pour un petit camping très sympa, un peu retiré de la route et au bord d'une rivière. La pluie a cessé, mais le ciel est très nuageux et il fait frais.
P1010579

Troisième étape le 19 juin - Otta - Otta - 130 kms

nuageuxA 8h, il fait 9°. Un petit coup de chauffage dans le camion. Le ciel est couvert, mais pas de pluie. Nette amélioration par rapport aux derniers jours.
Avant de continuer notre descente vers le sud, nous faisons un petit crochet pour rejoindre le village montagneux de Lom et visiter sa célèbre "stavkirke" (église en bois debout). Nous retrouvons la pluie. Beaucoup d'animation dans le village, car il y a  une manifestation hippique. Nous nous garons près de l'église et partons en balade. Peu de choses à voir : nous faisons le tour de l'église pour l'admirer de tous les côtés, mais nous ne visitons pas l'intérieur.

P1010581

P1010582

P1010585

P1010586

P1010589

Vers 13h, nous rentrons au camion et trouvons un petit coin pour picniquer. Puis nous reprenons la route de Otta.
Nous avisons une vieille ferme sur le bord de la route et faisons un arrêt-photos.

P1010591

P1010593

P1010594

Nous arrivons à Otta en fin d'après-midi et décidons de passer la nuit à notre petit camping. Le soleil est revenu et apporte un peu de chaleur.

P1010595

P1010596


Quatrième étape le 20 juin - Otta - Lillehammer - 133 kms

nuagessuperieursA 8h, il fait 6°. Ciel bleu avec de gros nuages blancs : une sensation de froid très nette mais il fait beau enfin ! Sous le soleil, notre petit camping est nettement plus accueillant.
Nous continuons notre descente vers le sud, le soleil et la chaleur. La E6 nous offre toujours de superbes paysages de vallée. Un petit arrêt pour un drôle de magasin de sculptures sur le bord de la route.
A Ringebu, nous faisons une halte prolongée pour visiter la superbe "stavkirke".

P1010601

P1010606

P1010607

P1010612

P1010614

Nous picniquons sur place et reprenons la route vers 15h. Nous arrivons à Lillehammer en fin d'aprés-midi. Cette ville a eu son heure de gloire pour avoir organiser les Jeux Olympiques d'hiver en 1994. Mais elle est surtout connue pour abriter Maihaugen, le plus grand musée en plein air de Norvège. A l'heure où nous arrivons, ce dernier est fermé. Tant pis ! Nous irons demain. La ville n'est pas très grande, mais nous préférons aller repérer un parking proche du musée. Nous le pointons sur notre GPS. Comme il fait beau, nous décidons d'aller nous promener dans la ville. Nous trouvons un grand parking juste en face de l'hôtel de ville. Nous sommes dimanche et il n'y a pas foule dans le quartier piétonnier. La ville est construite à flan de colline en surplomb de la rivière Mjøsa. C'est très sympa malgré le peu d'animation.

P1010616

P1010623

P1010618

P1010620

A la fin de notre promenade, nous reprenons le camion et nous mettons à la recherche d'un coin pour la nuit. Nous ne trouvons aucun emplacement satisfaisant et nous dirigeons vers le camping local. En empruntant des raccourcis, nous nous trouvons en face d'un pont sur une route très pentue. Ce pont permet le passage jusqu'à 2.90 m. Nous faisons une marche-arrière très difficile et l'embrayage du camion, très sollicité dans la manoeuvre, se met à fumer de façon conséquente pendant quelques secondes. Nous finissons par atteindre le camping, un grand "tourist-center" en surplomb de la vallée et de la rivière. Un peu cher, mais très agréable. Nous nous installons sous les arbres. Le soir à 10h, il fait encore 16°.

P1010624

P1010629

P1010627

P1010630


Cinquième étape le 21 juin - Lillehammer - Brumundal - 151 kms

nuagessuperieursIl fait un temps superbe. Vers 10 h, nous partons pour le musée. En chemin, il nous semble que l'embrayage du camion a un peu souffert hier après-midi : il "broute" un peu en première et en seconde. Nous décidons par prudence de trouver un concessionnaire Fiat pour vérification. Nous en trouvons un à Hammar, petite ville à 60 kms, et nous y rendons. Prise en charge immédiate. Vérification et diagnostic : il faut changer l'embrayage !!! Nous leur demandons un devis : 1 600 € tout compris. Par acquis de conscience, nous joignons notre concessionnaire Fiat à Brest qui nous annonce un montant de 800 € chez eux. La différence s'explique par le coût de la main d'oeuvre en Norvège : 120 € hors taxe de l'heure !!!
Nous demandons un délai de réflexion, prenons rendez-vous pour le lendemain. Comme nous ne sommes pas immobilisés, nous partons à la recherche d'un camping proche du garage. Nous en trouvons un à 15 kms au bord de la rivière, près du village de Brumundal. Nous y passons une soirée et une nuit très agréable. Le camping est surtout occupé par des caravanes de bonne taille, toutes avec de jolies terrasses fleuries tournées vers la rivière. Le beau temps se maintient.

Sixième étape le 22 juin - Brumundal - Kongsberg - 222 kms

nuagessuperieursToujours le beau temps. La nuit porte conseil. Nous retéléphonons à notre concessionnaire Fiat de Brest et lui demandons conseil. Le chef d'atelier nous indique une certaine marche à suivre pour tester notre embrayage. Nous nous apercevons que le garage norvégien n'a pas du tout procédé aux mêmes vérifications. En nous rendant au garage, nous faisons les tests conseillés par notre interlocuteur breton. Tous les essais que nous faisons nous confirment que notre embrayage a très peu souffert lors de notre marche-arrière difficile et qu'il n'est pas nécessaire de le changer. ( A notre retour à Brest plusieurs milliers de kilomètres plus tard, nous ferons procéder à une vérification par notre garage Fiat. Il confirmera son diagnostic téléphonique, et l'embrayage ne sera pas changé).
Nous passons au garage et leur faisons part de notre décision de ne pas faire réparer. Une petite crainte nous reste quand même dans la tête et nous décidons d'éviter si possible les routes de montagne pour la suite de notre périple. Notre projet est de rejoindre Stavanger sur la côte sud-ouest et de revenir à Oslo en suivant la côte sud.
Un peu perturbés malgré tout, nous quittons Hammar en oubliant sur le moment notre visite du musée en plein air de Lillehammer.
Nous prenons la route la moins montagneuse et contournons le massif du Hardangervidda par le sud et non par le Nord comme nous l'avions prévu.
Nous suivons la route E6 jusqu'à Oslo que nous contournons. Un peu plus au sud, à Drammen, nous quittons la E6 et prenons la route du Télémark, plein ouest. Il fait de plus en plus chaud.
Nous roulons jusqu'à Kongsberg et rejoignons le parking sur lequel nous avions fait étape en 2008. Nous trouvons une place en plein soleil et attendons avec impatience qu'une place à l'ombre se libère. Il fait 27°.
Finalement nous nous installons sous les arbres. Nous passons une soirée et une nuit agréables seuls sur le parking.

P1010631

P1010633

P1010634

P1010635


Septième étape le 23 juin - Kongsberg - Tokke - 219 kms

couvertTemps couvert, mais doux - 12° - Nuit tranquille jusqu'à 7h. Un peu agitée ensuite, car gros trafic sur la route proche.
Nous attendons 10h et partons visiter l'église de Kongsberg proche du parking. Nous l'avions beaucoup appréciée en 2008, et c'est avec beaucoup de bonheur que nous la retrouvons. Toujours aussi étonnante et belle.

P1010651

P1010650

P1010645

P1010640

P1010646

A notre départ, le ciel se dégage enfin. Nous prenons la route du Télémark. Nous faisons un arrêt à Notoden pour quelques courses. Nous nous arrêtons à Heddal : petite promenade pour admirer la stavkirke et déjeuner sur le parking. Il fait très chaud.

P1010657

P1010660

P1010668

P1010662

P1010665

Nous continuons la E134 jusqu'à Høydalsmo et tournons à gauche par la 45 direction Stavanger.
A Eidsborg, nous nous arrêtons longuement pour visiter et admirer l'adorable petite "stavkirke". Quelques bâtiments anciens en bois, un moulin dans une prairie : très bucolique et champêtre.

P1010685

P1010674

P1010675

P1010673

P1010671

P1010684

P1010676

P1010678

P1010679

P1010682

En partant, nous avons un petit moment d'inquiétude : nous avons repéré sur la carte que la route que nous suivons est dans la montagne. Et sur le tronçon que nous devons emprunter, nous devons affronter une pente à 12% et une côte de même déclivité. Les kilomètres que nous avons parcourus aujourd'hui nous ont rassurés au sujet de notre embrayage. Aussi, malgré une légère appréhension, nous nous décidons à emprunter cette route, sinon nous devons passer plus haut et emprunter des ferries.
Nous descendons au fond de la vallée jusqu'au petit village de Dalen. Blotti au bord d'un lac, il est le point de départ du canal du Telemark. Descente à 12% pour atteindre ce village, montée à 12% pour le quitter. Nous décidons de ne pas rester pour la nuit. Le moteur du camion est bien chaud et la montée se fait dans les meilleures conditions.
Après la montée, nous continuons quelques kilomètres sur le haut plateau et trouvons au bord de la route un parking destiné aux skieurs pendant l'hiver. Nous nous y installons en compagnie d'un ccar allemand. Diner sur la terrasse - Environnement magnifique. Notre Gps nous indique que nous sommes sur la commune de Tokke.

P1010686

P1010689


Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.