bandeau grece2011  grenier dans le Setesdal superbe voilier dans le port de Bergen

Circuit en 5 jours du 1 au 6 juin 2011
Trajet de 286 kms
Total parcouru depuis notre départ
2 565 kms

Mercredi 1 juin - Syvota - Lixouri


eclairciesnuageux - Nous quittons Syvota vers 10h pour Vassiliki. petit port tout au sud de Leucade. La baie est réputée dans le monde du windsurf et du kitsurf. En effet le relief montagneux et la chaleur génèrent des vents souvent très forts, voire violents. Nous avons prévu de passer quelques jours sur l'île de Céphalonie, la plus grande des îles ioniennes. Un ferry assure la liaison Vassiliki (Leucade) - Fiskardo (Céphalonie) tous les jours à 17h.
Après un arrêt à la plage toute proche pour un petit bain, nous trouvons une place de stationnement sur le quai d'embarquement et partons nous restaurer. Nous trouvons un petit resto sympa qui propose d'excellents gyros pittas servis en terrasse.
P1030292 P1030268 P1030285 P1030266 P1030274
Nous revenons au quai d'embarquement. Le ferry est à l'heure, et après une heure de traversée, nous débarquons à Fiskardo, port de pêche et de plaisance tout au nord de Céphalonie.
L'île dans son ensemble est très montagneuse. Le village est un cul-de-sac et est relié aux autres villages et villes par une route très escarpée. Nous sommes en fin d'après-midi et le soleil couchant donne des couleurs très chaudes aux maisons et aux bâteaux. Nous prenons le temps de nous promener dans ce petit port sympa avant de plonger vers le sud. Très fréquenté par une population majoritairement anglo-saxonne, il est rempli de voiliers de toutes tailles. Beaucoup de bars et de restaurants le long des quais.
P1030305 P1030307 P1030308 P1030310 P1030311
Nous repartons et suivons une route en balcon avec des paysages somptueux : le petit village d'Assos sur son isthme, la belle plage de Myrthos. Nous allons le regretter plus tard, mais nous n'osons pas descendre jusqu'à cette superbe plage.
P1030312 P1030313 P1030315
Nous roulons jusqu'à la ville de Lixouri, à l'extrémité sud-ouest de l'île. Il fait déjà très sombre lorsque nous trouvons un grand parking juste à côté du port des ferries. Pas terrible, mais vu l'heure (il est près de 20h), on s'en contentera.

Jeudi 2 juin - Lixouri - Kato Katelios

eclairciesnuageux - Un peu de bruit la nuit grâce aux jeunes en moto qui prennent le terre-plein sur lequel nous sommes garés pour une piste de jeu. Le matin, tout est calme. Pratiquement personne dans les rues.
Nous décidons de ne pas parcourir la région au nord du village, car nous craignons que les routes ne soient trop étroites. Nous prenons la route pour rejoindre Argostoli, la capitale de l'île, un peu plus au sud. Nous longeons la baie largement équipée d'élevages de poissons. En arrivant en ville, nous avons la désagréable surprise de découvrir qu'un paquebot de croisière fait escale dans le port. La ville, plutôt petite et nichée au bout d'une petite presqu'île, est envahie par les passagers descendus se dégourdir les jambes. Nous faisons un passage éclair, juste le temps d'admirer la baie et le pont piétonnier.
P1030322 P1030323
Un peu à regret, nous faisons demi-tour et repartons vers le nord direction Sami. Nous retrouvons la route escarpée de la côte-est empruntée la veille, admirons à nouveau la belle plage de Myrthos et bifurquons à Anoméria. La route descend ensuite en pente douce vers la côte ouest. Nous traversons le petit port un peu triste de Agia Efimia. Le village attend manifestement les touristes. Nous arrivons à Sami à l'heure du déjeuner et trouvons un parking au bord de l'eau pour picniquer. La ville, détruite par un tremblement de terre en 1953, a été entièrement reconstruite. Le port accueille les ferries pour Patras. La baie est très belle, mais la côte, très rocheuse, n'est pas très propice à la baignade. Par une route étroite et sinueuse, nous rejoignons la superbe plage d'Antisami. Malheureusement pour nous, tout est fait pour faire fuire les campingcars : chemin cailloteux, barre de hauteur, rochers pour limiter la largeur de passage. Nous faisons demi-tour avec beaucoup de regrets.
P1030327 P1030328 P1030330
Nous revenons à Sami et reprenons la route vers le sud. Nous faisons un bref arrêt à Poros pour nous renseigner sur les ferries pour le continent : tous les jours à 13h et 18h pour Kilini juste en face. Nous suivons ensuite la côte au plus près. Bref arrêt-courses à Skala, station balnéaire importante et toute neuve. Quelques kms plus loin, nous arrivons au petit port de Kato Katelios. Nous trouvons un chemin en terre qui mène à une grande plage. Une piste le long de celle-ci nous permet de stationner quasiment les pieds dans l'eau. Plusieurs campingcars sont déjà installés. Nous trouvons un petit coin sympa et nous installons. Il fait beau et chaud. Soirée un peu plus fraîche. Diner sur notre terrasse devant la mer.
P1030331 P1030332 P1030334 P1030335

Vendredi 3 juin - Kato Katelios


nuagessuperieurs - Le beau temps est revenu. Journée farniente. Au menu, baignade, lecture, balade sur la plage et le port. Nous goûtons le Robola, un vin local acheté hier à Poros. Notre choix n'a pas été très heureux, car il est un peu jeune et acide.
P1030338 P1030341 P1030344 P1030336 P1030345
Le vent se lève dans l'après-midi. Le soir retour au calme et à une relative fraîcheur.

Samedi 4 juin - Kato Katelios - Poros


nuagessuperieursToujours le beau temps. Nous repartons et empruntons la route de la côte vers Argostoli. Nous découvrons une côte très belle, mais très escarpée. Les petites criques sablonneuses sont accessibles par des routes très étroites partant de la route principale. Grands hôtels et résidences jalonnent le bord de mer. A Argostoli, nous nous arrêtons pour une petite promenade. La ville est plus calme que lors de notre précédent passage. Au demeurant, peu de choses à voir. Après quelques courses, nous décidons de quitter l'île demain. Nous rejoignons le port de Poros sur la côte est, point de départ du ferry pour le continent. La route entre Argostoli et Sami est montagneuse et offre quelques points de vue sur la côte. Nous traversons Sami sans nous arrêter. A Poros, nous prenons la route qui borde la grande plage. Tout au bout, nous trouvons une petite place au bord de l'eau, en compagnie de deux ccars allemand et hollandais. Il fait un temps magnifique. Bain et déjeuner à l'ombre de notre store. Après-midi, sieste, lecture et balade jusqu'au village pour boire une bière à la terrasse d'un café.
P1030357 P1030353 P1030354 P1030356 P1030358
Ce sera notre dernière nuit à Céphalonie.

Synthèse de l'île de Céphalonie
Avis d'un touriste en campingcar (A pied, voire en voiture, l'approche n'est pas la même).
Cette île, de part son relief montagneux, est peu accessible aux campingcars, sauf peut-être les fourgons aménagés courts, et les points de stationnement sont rares. Nous étions d'ailleurs peu nombreux sur les routes et au bord des plages.
A notre avis, le coût du ferry ne se justifie pas ( env 170 € A/R). Les paysages du Péloponnèse sont largement aussi beaux que ceux de l'île. Sans campingcar nous avons visité beaucoup d'îles grecques (essentiellement les Cyclades telles que : Santorin, Paros, Mykonos ,etc...) et avons toujours su trouver une atmosphère spécifique à chacune. A Céphalonie, nous avons probablement été encombrés par notre maison à roulettes et pas assez réceptifs.

Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.