bandeau espagne2012

Circuit en 13 jours du 16 mai au 29 mai
1 284 kms
Total parcouru depuis le départ
2 392 kms

Mercredi 16 mai - les Cabannes - Pobletz

Grand soleil dès le matin - Nous quittons les Cabanes vers 10 h direction l'Espagne. Grande montée vers Andorre. Après le col d'Envalirra, nous faisons un arrêt dans le village de El Tarter, juste au début de la descente vers Andorre. Le grand magasin Manacor nous permet de faire quelques courses. Nous traversons Andorra la Viela sans problème. Nous quittons la principauté et passons en Espagne. Après la Seu d'Urgell, nous atteignons Lerida et bifurquons vers Tarragone. Nous arrivons à Pobletz en fin d'après-midi. Trop tard pour visite le monastère aujourd'hui, nous décidons d'y faire étape. Après quelques recherches, nous nous décidons à stationner sur le grand parking juste en face du monastère. Il est 20h. Il fait beau et chaud et nous sommes seuls, donc tranquilles. Diner sur la terrasse.
le grand parking du monastère le grand parking du monastère le grand parking du monastère

Jeudi 17 mai -Pobletz - Cambrils

Temps nuageux et humide le matin - Gros contraste avec celui de la veille. Il a plu pendant la nuit. A 10h, nous nous présentons pour la visite du monastère. A notre grande surprise, la visite est obligatoirement guidée. Il est vrai que 30 moines y résident à l'année et que toutes les parties ne se visitent pas. Nous ne regrettons pas cette procédure. Et pendant 1h nous parcourons ce magnifique monument en profitant des commentaires très intéressants de notre guide. Le cloître et l'église sont de pures merveilles. Calme et harmonie ... Nous découvrons ainsi que cette abbaye cistercienne est aussi le panthéon des rois d'Aragon. (tarif spécial pour les seniors de + de 60 ans).
Abbaye de Poblet Abbaye de Poblet - porte d'entrée de l'enceinte
Site touristique de
POBLETZ
Abbaye de Poblet - entrée de l'église Abbaye de Poblet - le cloître
Abbaye de Poblet - jardin du cloître Abbaye de Poblet - clocher de l'église Abbaye de Poblet - salle intérieure Abbaye de Poblet - salle intérieure Abbaye de Poblet - cour intérieure

Nous rejoignons le camion sur notre grand parking et prenons la route vers Tarragone. Premier arrêt à Montblanc, petit village médiéval blotti derrière ses remparts. Nous le visitons sous un ciel gris et sous la pluie.

Montblanc - les remparts
Montblanc - le centre
Montblanc - le centre
Montblanc - le centre
Après le picnic sur place, nous décidons de faire un détour pour aller visiter le monastère de Santes Creus. Inhabité depuis plus de 150 ans et très abimé, il est aujourd'hui centre d'expositions culturelles. Atmosphère plutôt triste. Décevant en comparaison de Poblet ...
Abbaye de Santes Creus Abbaye de Santes Creus Abbaye de Santes Creus - le cloître Abbaye de Santes Creus - l'église Abbaye de Santes Creus - l'entrée
Nous rejoignons directement la Méditerranée et nous mettons à la recherche d'un coin-étape aux environs de Cambrils, station balnéaire au sud de Tarragone. Aucune aire pour camping-cars, pas de possibilité de stationnement en bord de mer : tout est bétonné. Nous nous décidons à rejoindre un camping juste au bord de la mer, à 2 kms de la ville. Plusieurs campingcaristes du nord de l'Europe y sont installés. Soirée et nuit tranquille. Le temps s'est un peu amélioré sur le bord de mer ...
Cambrils Cambrils Cambrils Cambrils

 
Vendredi 18 mai - Cambrils - Sant Carles de la Rapita
Temp nuageux, quelques petites averses, mais la température est douce. Vers 9h, nous prenons nos vélos et rejoignons le centre de Cambrils par la piste cyclable du bord de mer. Nous traversons le port, faisons quelques courses au centre. Un peu d'animation, mais ce n'est pas la saison. Retour au camping pour déjeuner.Vers 15h, nous reprenons la route. Nous suivons la côte jusqu'à Ampolla et tournons à gauche pour une balade dans le Delta de l'Ebre. En fait ce dernier est composé à 80% de rizières. Des canaux d'irrigation partout. Des routes très étroites le sillonnent à l'intérieur et desservent des petits villages installés tout le long de la côte. Paysage désespérément plat ! Nous trouvons un petit coin pour picniquer à la pointe-est, près d'un petit port.
Delta de l'Ebre Delta de l'Ebre Delta de l'Ebre Delta de l'Ebre Delta de l'Ebre
 
 
Nous sortons du delta au sud à Sant Carlos de la Rapita. Nous tournons un peu à la recherche d'une aire de stationnement. En désespoir de cause, nous atterrissons au camping Acsi à la sortie sud de la ville. Stationnement les pieds dans l'eau dans un camping très rustique. Ciel gris, vent soutenu. Triste pour un mois de mai. Les voisins sont très rares !!!
Sant Carlos de la Rapita Sant Carlos de la Rapita Sant Carlos de la Rapita Sant Carlos de la Rapita Sant Carlos de la Rapita



 

Samedi 19 mai - Sant Carles de la Rapita - Peniscola

Départ vers 10h30. Le temps s'améliore et la température augmente sensiblement. Nous arrivons à Peniscola en fin de matinée. Arrêt pour des courses dans le magasin BON PREU à l'entrée de la ville. Rencontre avec un couple belge expatrié depuis quelques années et installé ici. Déjeuner sur place.Vers 15h, nous trouvons une place de parking près de l'ancienne ville et de son château. Nous faisons une grande balade sous le soleil. Vues splendides sur la grande plage au nord et sur le port de pêche au sud. Petite bière bien agréable sur une terrasse de bar au pied du château. Vue sur la statue de Benoît XIII, le célèbre "papa-luna", anti-pape à qui il n'est arrivé que des malheurs.
Vinaroz Peniscola Peniscola Peniscola Peniscola
Peniscola Peniscola Peniscola Peniscola Peniscola
Peniscola Peniscola Peniscola
En fin d'après-midi, nous nous mettons à la recherche d'un coin pour la nuit. Après avoir tourné pendant un bon moment, nous jetons notre dévolu sur le camping "Le Cid". Il est vrai que le confort d'un camping pour le prix demandé ne se refuse pas (6€). La guerre des prix fait rage dans cette ville.
Peniscola Peniscola Peniscola Peniscola Peniscola
Nous trouvons une place sympa entre les caravanes installées manifestement à l'année. Soles grillées au diner sur la terrasse. Nuit tranquille car peu de monde.

Dimanche 20 mai - Peniscola - Cullera

Nous reprenons la route vers le sud en longeant la côte. Celle-ci est très décevante : toute plate, une succession de stations balnéaires totalement artificielles avec des immeubles de plusieurs étages. Impossible d'y accéder avec notre camion, tout est bétonné. Nous avions projeté d'aller visiter la petite ville rose de Vilamoles, un peu en retrait à l'intérieur des terres. L'état de la route et les gros nuages noirs sur la montagne nous en dissuadent. Nous restons sur la côte ensoleillée. Arrêt picnic en bord de mer à la hauteur de Sagunt. Il fait très chaud (26°).
Sagunt Sagunt Sagunt Sagunt
Nous arrivons à Valence. Nous n'avons pas prévu de nous y arrêter et nous contentons de traverser la ville par les grands boulevards. Nous avons l'agréable surprise de découvrir la cité des Arts et des Sciences, ensemble architectural magnifique.
Valence Valence Valence Valence Valence
A la sortie de Valence, nous entrons dans le parc naturel d'Albufera. A l'est, une grande plage bordée de pinèdes, à l'ouest, une grande quantité de rizières (pratique pour la paella !). Impossible de stationner dans cette zone. Des deux côtés de la route, tout est protégé. Nous traversons ce parc jusqu'à Cullera. Notre guide Camperstop nous indique comme étape possible le camping Santa Marta, au centre de la ville, proche du bord de mer (12€ sans élect, 15€ avec élect). Un peu d'animation, car nous sommes dimanche (beaucoup de caravanes à demeure toute l'année), mais pratiquement vide de touristes à cette époque. Balade sur le bord de mer en fin d'après-midi. Vent soutenu depuis la baie de Valence. Grosse averse de 5' vers 18h. Soirée et nuit très tranquille.
Cullera Cullera Cullera Cullera Cullera
Cullera Cullera Cullera Cullera Cullera

 
Lundi 21 mai - Cullera - Calpe
Grand soleil, mais vent un peu frais. Nous reprenons la route vers le sud le long de la côte. Même paysage qu'hier ! Piles, Oliva sont des stations balnéaires récentes avec leurs immeubles de 20 étages alignés le long de grandes plages. De plus elles sont pratiquement vides en cette saison, ce qui les rend un peu lugubres. La route, légèrement en retrait de la mer, traverse un paysage plat et triste.Nous quittons la route principale direction Denia. Nous pensons faire étape ce soir à Calpe. Après avoir traversé Denia, ville balnéaire moderne, le paysage change complètement. Nous empruntons la petite route étroite qui traverse le parc naturel El Montgo. Ce dernier s'étend sur un massif montagneux splendide en bord de mer qui culmine à environ 800 m. (massif vue de Oliva)Nous ne nous hasardons pas à explorer ce parc, car les routes sont vraiment trop étroites et les villages trop petits pour notre camping-car. Nous rejoignons Calpe au sud. Nous connaissons un peu cette ville pour y avoir séjourné plusieurs étés avec nos enfants il y a plusieurs années. Nous en avons gardé un excellent souvenir et souhaitons redécouvrir cette ville. Deux aires de camping-cars s'offrent à nous. Malgré un prix plus élevé, nous choisissons CalpeMar, mieux aménagé et plus proche du centre-ville et des deux plages. (Odisséa = 12€ - CalpeMar = 16€ avec Acsi). Nous trouvons un emplacement qui nous convient et nous installons.
Calpe Calpe Calpe Calpe Calpe
Il est environ 18h lorsque nous avons fini notre installation. Nous décidons d'aller nous dégourdir les jambes sur le "paseo maritimo" le long de la plage la plus ancienne de la ville. Ce paseo est une grande promenade qui relie la ville ancienne au port blotti au pied du rocher appelé le Peñon d'Ifach.
Calpe Calpe Calpe Calpe Calpe
Nous nous baladons pendant 2 heures. Cette partie de Calpe n'a pas beaucoup changé ces 20 dernières années. Quelques constructions nouvelles un peu en retrait de la mer, le long de la route côtière. Nous découvrons par contre, au nord du rocher, une toute nouvelle plage bordée d'immeubles très récents. Manifestement le coin plaît à beaucoup de gens. Nous décidons de revenir plus tard explorer ce nouveau quartier. Retour au camping !

Mardi 22 mai - Calpe
Ciel bleu - température 25° à 10 h. Premier matin ! Balade à pied dans le quartier le plus ancien de la ville. Nous déambulons longtemps dans les petites ruelles. Vers 11h30, nous faisons une pause sur la terrasse d'un bar installé sur une très jolie place.
Calpe Calpe Calpe Calpe Calpe
Retour au camping à l'heure du déjeuner.
En fin d'après-midi, nous partons explorer la deuxième plage aperçue la veille au nord du peñon. Plage beaucoup plus tranquille, car mieux protégée au sud par le peñon et au nord par le cabo de la Nau. Elle est bordée de grands immeubles séparés de la plage par des galeries marchandes le long du paseo maritimo. Ces immeubles ne sont pas vraiment vilains, mais ça fait quand même "béton". Nous ne sommes pas encore en été, mais nous croisons quelques touristes en promenade avec leur chien.
Malgré une forte augmentation des immeubles, la ville, que nous avions découverte en 1983, n'a pas été défigurée. Avec 25 000 habitants ( dont plus de 50% non espagnols), Calpe reste une ville agréable et aérée. Il est probable qu'en pleine saison la vie y est plus trépidante.
Calpe Calpe Calpe Calpe Calpe
Calpe Calpe Calpe Calpe

Mercredi 23 mai - Calpe
Ce matin, nous laissons Vic faire la grasse matinée dans le camion et partons tous les deux faire une balade en vélo. Nous souhaitons retrouver le quartier de Cariosol et la maison dans laquelle nous avions passé de super vacances en 1982 et 83 avec nos deux garçons. Sur la route de Moraira, nous trouvons les panneaux indicateurs. Nous circulons pendant une bonne heure dans cette colline, mais vu le nombre de constructions nouvelles, nous ne retrouvons pas cette maison avec certitude. En tous cas, elle ressemble à celle-ci.Sur le chemin du retour, nous faisons une petite halte chez un marchand de poulets rôtis "au citron". C'est notre déjeuner que nous prenons au camping. En fin d'après-midi, vers 17h, nous retournons faire une balade dans l'ancienne ville. Le responsable du camping nous a indiqué que nous trouverions un marché aux poissons. Déception en arrivant, car il s'agit en fait de petites halles, et la seule poissonnerie ouverte ne propose pas grand chose à cette heure-ci. Nous déambulons de nouveau avec plaisir dans les petites rues et découvrons certaines curiosités locales.
Calpe Calpe Calpe Calpe Calpe
Espagne : martini con ginebra (en français martini-gin)

 
Jeudi 24 mai - Calpe - Alicante
Temps superbe - Température de 25° à 8h - Nous quittons le camping vers 10h. Arrêt au Mercadona local pour quelques courses. Puis nous attrapons la route 332 qui va vers le sud en suivant la mer.
Peu après Altéa, nous apercevons une église orthodoxe toute récente sur le bord de la route. Nous apprendrons plus tard que beaucoup de Russes ont acheté en grand nombre des résidences secondaires dans cette région. Nous décrochons à hauteur de Benidorm pour jeter un coup d'oeil à cette ville très emblématique. En effet elle est devenue avec le temps la référence d'un bord de mer spendide sacrifié au tourisme : plage spendide dans un écrin de hautes collines remplie d'immeubles tous plus hauts les uns que les autres.
Nous allons trop loin vers le centre-ville et nous retrouvons dans une quasi-impasse. Un touriste anglais assis à la terrasse d'un bar vient spontanément à notre secours et nous indique la direction à prendre pour sortir de là. Thank you, Sir ! Petit arrêt en bout de plage à la sortie de la ville pour quelques photos-souvenirs.
Route Calpe-Alicante Benidorm Benidorm Benidorm
Nous faisons un nouvel arrêt à la sortie de Villajoyosa. Petite promenade au bord de l'eau. Vue intéressante sur Benidorm qui permet de voir l'horreur de ces immeubles dans un petit paradis...
Vilajoyosa Vilajoyosa
Nous arrivons en fin d'après-midi à El Campello, importante station balnéaire peu avant Alicante. Nous souhaitons passer quelques jours pour voir notre famille qui y réside.
Nous avons quelques difficultés à trouver le camping Bon Sol dans lequel nous avons décidé de séjourner. Petit camping très simple, mais très propre et très calme. Plat, de l'ombre, pas très loin du centre-ville, à 100 m de la grande plage-sud de El Campello. 10€ la journée + 3€ pour l'électricité. Nous trouvons un coin à l'ombre et bien plat. Nous nous installons.
El Campello El Campello El Campello
Après notre installation, nous décidons d'aller reconnaître les lieux. Direction le bord de mer et le sentier côtier qui le suit.
El Campello El Campello El Campello El Campello El Campello
Soirée et nuit tranquille au camping

Vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 - Alicante
Beaucoup de temps passé avec la famille.
Le samedi, promenade magnifique dans Alicante.
Temps superbe dès le matin. A 10h, nous prenons le tram à El Campello. Distance de 15 kms jusqu'à Alicante. Ce tram, silencieux, ne roulant pas trop vite, équipé de grandes baies vitrées, suit la côte au plus près et nous offre de superbes vues. Il nous dépose après 20 min à la station Mercado. Cette station est proche du vaste marché municipal. Nous sommes samedi et un nombre important d'habitants sillonne déjà le quartier. Après avoir pris un café à la terrasse d'un bar, nous allons nous promener dans les allées du marché. Grande halle couverte, ce marché, sur deux niveaux, propose tout ce qui se mange, surtout poissons, crustacés, viande, fromages, fruits, légumes ...etc... et tout cela à profusion. Vraiment beaucoup de monde !
Promenade dans le centre-ville pour admirer les grandes avenues aérées par l'air qui vient de la mer.
Alicante Alicante Alicante Alicante Alicante
Nous descendons vers le port. Nous atteignons le paseo maritimo carrelé de façon étonnante et bordée de boutiques et de palmiers. Nous passons devant le port de plaisance rempli de bâteaux tous plus beaux les uns que les autres.
Alicante Alicante Alicante Alicante Alicante
Nous continuons notre balade en empruntant les quais métalliques bâtis sur la mer, les routes également sur la mer et retour par la plage au pied du château.
Alicante Alicante Alicante Alicante Alicante
Nous longeons la plage et reprenons la direction du centre-ville. Nous traversons la place de l'hôtel de ville, saluons Cervantès au passage. Nous prenons une petite rue qui monte la colline au pied du château. Comme il fait très chaud, nous faisons un arrêt prolongé dans un bar : bière bien fraiche assis sur les marches de la rue en dégustant quelques tapas...
"Ma ville sauvage"
"ma place se réveille / comme une tortue / se rétracte et s'étend / s'étire et se ride"
"ma rue s"enroule / comme un serpent / se remplit de brouillard / et avale les gens"
"ma maison se cache / comme un escargot / ferme les persiennes / et allume une lanterne"
Alicante Alicante Alicante Alicante Alicante
En fin d'après-midi, nous retournons à la station "Mercado". Le superbe tram nous ramène à El Campello directement par le bord de mer. Le soir, nous dînons vers 21h dans un petit resto proche du camping près de la plage. Plutôt bar à tapas que resto : moules, croquettes, sardines grillées avec un bon petit rosé.
Alicante Alicante Alicante Alicante
Dimanche, toujours le même temps chaud et ensoleillé avec un petit vent rafraichissant. Le midi, dégustation d'une paella aux fruits de mer en famille dans un restaurant spécialisé en bord de plage ... Le soir, nous faisons nos adieux à la famille, car nous partons demain matin vers le sud.

Lundi 28 mai - Alicante - San Juan de Los Terreros
Le beau temps continue. Nous quittons le camping vers 11h. Nous avons rendez-vous chez un vétérinaire : Vic a sur le dos une petite plaie qui ne veut pas guérir.  Le vétérinaire est français, installé depuis plusieurs années à El Campello. Traitement aux antibiotiques pour Vic.
Vers 13h, nous quittons la ville. Arrêt au Carrefour local pour quelques courses. Nous profitons du vaste parking pour déjeuner. Un petit tour avec le chien et nous partons.
Nous laissons Elche de côté (palmeraie et jardin du Curé vus lors d'un précédent voyage). Nous souhaitons faire une petite étape à Murcie, mais difficile de trouver un coin à l'ombre pour Vic dans le camping-car. Nous évitons Carthagène, ville industrielle sans grand intérêt.
Nous rejoignons la côte à Mazarron. Sur le port, nous ne trouvons aucun coin sympa pour la nuit. Nous continuons jusqu'au Cabo de Cope. Il y a bien une aire pour ccars, mais elle est fermée. Nous continuons à longer la côte, traversons Aguilas, station balnéaire importante et très peuplée. Nous arrivons au petit village de San Juan de los Terrerros. A la sortie sud nous trouvons un grand parking au bord de la mer, tout près d'une "urbanizacion", immense lotissement de vacances. La plage, moitié sable, moitié rochers, est peu accueillante. Nous trouvons un coin isolé avec une belle vue sur le village et sa baie.
San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros
La nuit sera tranquille. Très peu de voisins en cette période ...
A San Juan de los Terrerros, nous avons quitté le pays de Valence et sommes entrés en Andalousie,  but de notre voyage.

Mardi 29 mai - San Juan des los Terreros - Agua Amarga
Toujours le même temps chaud (20° à 8h) - Soleil voilé et quelques nuages dans le ciel, mais impression de grand beau temps.
Nous continuons notre descente en longeant une côte rocheuse avec de temps en temps de grandes plages de sable gris. A Villaricos, nous trouvons un parking près de la mer. Arrêt picnic et premier bain. Mer très agréable, mais un peu agitée tout de même. Nous traversons Garrucha, station balnéaire identique à celles que nous rencontrons depuis quelques jours : plage grise et immeubles blancs ...
Nous atteignons le village perché de Mojacar et faisons un arrêt prolongé pour le visiter. Village atypique blotti dans le creux de sa colline, maisons carrés toutes blanches avec leurs toits en terrasse donnant sur la mer ou sur l'arrière-pays tout plat. En venant de la côte, la route traverse le village en sens unique. A la sortie de celui-ci, un parking pour les bus nous accueille le temps de la visite. Pas d'ombre malheureusement ...
 
Mojacar Mojacar Mojacar Mojacar Mojacar
Nous passons un bon moment à parcourir les ruelles. Petit arrêt à la terrasse d'un bar sur la place principale pour se rafraîchir.
Mojacar Mojacar Mojacar Mojacar Mojacar
En quittant Mojacar, nous cherchons un coin pour la nuit. Nous ne trouvons rien à Carboneras que nous traversons. Le guide Camperstop nous indique un stationnement possible dans le petit village de Agua Amarga. Nous empruntons une petite route et arrivons dans ce village qui est en fait une minuscule station balnéaire. Nous trouvons le grand parking dans le lit d'un "rio seco", juste en bord de plage. Quelques camping-cars y stationnent déjà. Nous nous installons. Peu de maisons sont ouvertes. Tous les commerces sont fermés. Quelques familles à la plage : calme et paix. Soirée paisible ... 25° à 20h.

Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.