bandeau espagne2012

Circuit en 12 jours du 8 au 19 juin 2012
1 140 kms
Total parcouru depuis le départ
4 302 kms

Vendredi 8 juin - Ronda - Zahora soleil

Grand soleil dès le matin. Nous quittons Ronda en fin de matinée et reprenons la route vers la côte que nous rejoignons à hauteur de San Pedro de Alcantara. Nous retrouvons très vite les stations balnéaires avec leurs immeubles le long de la mer. Le bord de mer jusqu'à Gibraltar est totalement inaccessible. Nous pensons un temps faire y une petite visite. Deux choses nous en dissuadent : le complexe Gibraltar-Algésiras n'est pas très engageant, et de plus, Gibraltar est un territoire anglais : impossible d'y faire entrer notre copain Vic.Nous faisons un arrêt-picnic à Tarifa, sur un parking à la sortie nord de la ville. Nous décidons d'aller rendre une petite visite à cette ville et ne sommes pas déçus, bien au contraire. Nous découvrons une jolie ville très aérée, avec de jolis espaces en bord de mer, et un quartier ancien aux petites rues très sympa. A la fin de notre balade, nous prenons une petite "caña" à la terrasse d'un bar près de l'esplanade.
Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa
Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa
Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa Tarifa
A la sortie de la ville, nous nous arrêtons au Mercadona local faire quelques courses. Nous prenons la route vers Cadiz, ville que nous voulons absolument voir. A hauteur de Conil de la Frontera, nous nous mettons à la recherche d'un camping. Après quelques essais malheureux, nous en trouvons un à notre convenance à Zahora: camping sous les pins à quelques centaines de mètres de la plage. Le petit vent qui ne nous quitte pas depuis plusieurs jours, surtout le soir, s'est rafraîchi depuis Tarifa, lorsque nous sommes passés de la Méditerranée à l'Atlantique. Mais le temps dans la journée est toujours aussi chaud et beau.
Le camping est occupé essentiellement par des Espagnols venus passer le week-end dans leur tente ou leur caravane. Nos voisins sont un peu exubérants, pour ne pas dire bruyants. Vers minuit, tout redevient calme.

Samedi 9 juin - Zahora soleil

Toujours grand soleil. Nous décidons de rester passer le week-end dans ce camping. Vers 10h nos proches voisins recommencent à faire la fête. Nous trouvons une place tranquille dans un autre secteur du camping et déménageons. Journée farniente. Petite balade à l'heure de midi jusqu'à la plage. Apéro sur la terrasse du bar juste au-dessus de la mer.
Zahora Zahora Zahora Zahora
En fin d'après-midi, un groupe de filles vient planter leurs tentes auprès de nous. Nous comprenons que l'une d'elles fête "sa vie de fille" avec ses copines. Les rires et éclats de voix s'arrêtent vers 11h. Tout le monde va se coucher.

Dimanche 10 juin - Zahora - Puerto Santa Maria soleil

Nous laissons les vacanciers espagnols faire la fête entr'eux et quittons le camping en fin de matinée. Direction Cadiz. Nous voulons consacrer tout l'après-midi à cette ville bien connue par la chanson "la belle de Cadiz". A l'entrée, nous demandons à un chauffeur de taxi quel est le parking le plus proche de la ville ancienne. Gentiment il nous indique celui près du Real Club Nautico situé Avenido Nuevo Mundo, tout au bout du port. Nous sommes dimanche et nous trouvons une place sans peine. Nous sommes à un quart d'heure à pied du centre.
Plan de CADIZ.
Nous partons à la découverte de cette ville. Bâtie sur une presqu'île, protégée par des remparts côté mer, cette cité n'est pas belle à proprement parlé, mais elle a un charme particulier. Baignée par l'océan atlantique, elle bénéficie d'un climat méditerranéen.
Nous suivons le bord de mer à l'extrémité ouest le long de la promenade coupée de jardins luxuriants.
Cadiz Cadiz  Cadiz Cadiz  Cadiz 
Cette promenade se termine à hauteur du castillo de Santa Catalina. Nous longeons la belle plage en forme de conque. Nous rejoignons la cathédrale aux toits très particuliers.
Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz
Ensuite nous plongeons dans le quartier ancien plein de petites rues, d'églises et de petites places. Beaucoup de monde dans les rues et les restaurants, car c'est le jour de la Communion Solennelle.
Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz
Cadiz  Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz
Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz Cadiz
Retour au camion après 3 heures de marche sous un beau soleil.
Nous quittons la ville, car nous n'avons trouvé aucun point de stationnement correct. Nous longeons la mer et arrivons à Puerto Santa Maria au fond de la baie en face de Cadiz. Nous trouvons un camping en bord de plage. C'est d'ailleurs son seul intérêt. Camping totalement déshumanisé, un employé nous indique une place sur un parking en terre battue, en plein soleil, sans ombre, puis s'en va sans nous avoir adressé la parole. Nous n'avons pas le courage de chercher autre chose. Nous nous installons avec d'autres ccars. Peu de monde en ce début de juin. La soirée est douce. Diner sur la terrasse !

Lundi 11 juin - Puerto Santa Maria soleil

Nous n'avons pas très envie de faire des kilomètres en camion aujourd'hui, d'autant que notre prochaine étape est Séville. Nous décidons de rester passer la journée ici. Finalement nous ne sommes pas si mal.
Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria
En fin de matinée, nous partons marcher direction le centre de la ville. Peu de choses à visiter dans cette grande ville atypique : grandes arènes et château de San Marcos. Bâtie toute en longueur le long du canal (en fait c'est l'embouchure du rio Guadalete qui se jette dans la baie), elle abrite un petit port de pêche et des bâteaux qui font la navette avec Cadiz. L'église retient notre attention, car elle sert de refuge à une colonie de cigognes qui ont bâti leur nid sur son toit. Une petite "caña" à une terrasse au pied du clocher !
Sur le chemin du retour, nous trouvons un marchand de poulet rôti (pollo asado) et une boulangerie dans une petite rue commerciale.
Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria Puerto de Santa Maria
L'après-midi, le vent se lève très fort et souffle en rafales. Ça devient vraiment désagréable. En plus baisse de la température au point que nous préférons diner à l'intérieur du camion.

Mardi 12 juin - Puerto Santa Maria - Dos Hermanas (Sevilla) soleil

Le vent s'est calmé. Il fait à nouveau beau et chaud. Nous quittons le camping vers 10h et prenons la route de Séville.  Voie express tout le long. Nous faisons un bref arrêt en cours de route pour faire des courses et arrivons vers 14h au terrain de camping dans la ville de Dos Hermanas. Nous sommes à 20 kms environ de Séville. La ville est très bien désservie par une ligne de bus : trajet de 20 mn à peu près. Station de bus à 200 m de la cathédrale à Séville. Nous avons choisi le camping pour sa tranquillité, l'ombre de ses grands arbres, la piscine et l'accueil. L'ombre est primordiale pour nous. Lors de nos visites, nous ne pouvons pas emmener Vic le chien. En effet, en Espagne, impossible de monter dans un bus avec un animal. Donc nous devons le laisser au camping, d'où l'importance de l'ombre.
Le camping
à Dos Hermanas
Dos Hermanas Dos Hermanas Dos Hermanas Dos Hermanas
Nous nous installons et arrivons à nous faufiler sous des arbres bien touffus et généreux en ombre. Déjeuner rapide sur la terrasse. Puis en route pour Séville. Nous sommes un peu inquiets en partant, car c'est la première fois que nous laissons Vic avec une aussi importante chaleur. Nous prenons quelques précautions : camion bien ventilé et équipé des moustiquaires, gamelle d'eau pleine à ras-bord, serviettes mouillées sur son coussin !!!!
Le bus nous amène sans problème au centre de Séville. Il est presque 17h : le soleil chauffe très fort (35° env). Nous décidons de faire une balade dans le quartier ancien de Santa Cruz, au frais dans les petites ruelles et sur les places ombragées. Nous rentrons vers 20h, un peu inquiets tout de même. Mais notre copain est en pleine forme et n'a rien perdu de sa vivacité.

Mercredi 13 et jeudi 14 juin - Dos Hermanas (Sevilla) soleil

Nous allons passer deux jours dans Séville pour notre plus grand bonheur. Quelques édifices incontournables et magnifiques : cathédrale, la Giralda, l'Alcazar , la place d'Espagne ... Des parcs splendides où il fait bon se promener : parque Maria Luisa, jardins de l'Alcazar ... Le quartier ancien de Santa Cruz, situé près de la cathédrale en plein coeur de la ville ... Sans oublier les rives du Guadalquivir, fleuve majestueux qui traverse la cité ... Nous avons un peu regretté la promenade en bateau sur le fleuve, mais notre balade de plusieurs heures dans le parque Maria Luisa nous a bien plu.

Nous avons beaucoup marché dans le quartier de Santa Cruz : boutiques, terrasses de bars et de restaurants (gazpacho et tortillas...), maisons magnifiques, petites places avec des fontaines, sous un ciel bleu et une chaleur intense (près de 40°...) mais très agréable ...
Le soir au camping, longs moments à la piscine pour se délasser, diner sur notre terrasse à l'ombre, nuits un peu chaudes mais supportables ... Bref deux journées comme on les aime !!!

La ville - capital de l'Andalousie - ville pleine d'histoire - patrimoine magnifique

Séville Séville Séville Séville Séville

la ville vue de la Giralda

Séville Séville Séville Séville Séville

La cathédrale - Cathédrale gothique la plus grande du monde - la plus belle que nous ayons vue - sensation incroyable

Séville Séville Séville Séville Séville

La Giralda - Minaret de l'ancienne mosquée de Séville - devenu le clocher de la cathédrale - du sommet vue superbe sur la ville

Séville Séville Séville Séville Séville

Quartier Santa Cruz - proche de la cathédrale - le coeur de la ville - il faut se perdre dans ses petites rues animées, ses places ombragées, ses jardins ...

Séville Séville Séville Séville Séville
Séville Séville Séville Séville Séville

Alcazar - (En espagnol : las reales alcazares) - Palais fortifié - Résidence royale

Seville Séville Séville Séville Séville
Séville Séville Séville - pièces d'eau Séville Séville

Alcazar - les jardins

Séville Séville Séville Séville Séville

Place d'Espagne - place entièrement  construite pour l'exposition ibérico-américaine de 1929

Séville Séville Séville Séville Séville
Séville Séville Séville Séville Séville

Parc Maria Luisa - Parc entièrement aménagé en 1929 à l'occasion de l'exposition ibérico-américaine

Séville Séville Séville Séville Séville
Séville Séville Séville Séville Séville

Guadalquivir - le majestueux fleuve andalou

Séville Séville Séville Séville Séville
 

Vendredi 15 juin - Dos Hermanas - Cordoue soleil 24°

Toujours un temps ensoleillé et chaud. Escale technique dans le camping avant de partir. Direction Cordoue distante de 150 kms. Les deux villes sont reliées par une trés belle autoroute (gratuite) bordée de lauriers rose et blanc. Nous faisons un  arrêt-courses au Mercadona d'Ecija. Nous arrivons au camping de Cordoue vers 15h. Déjeuner sur notre terrasse. Nous avons choisi ce camping municipal essentiellement parce qu'il est très proche du centre de Cordoue : 5' en bus - 30' à pied. Autrement, il est relativement cher et l'ombre n'est pas très dense. De plus sanitaires vieillots. Piscine fermée lors de notre séjour !
Vers 17h, nous avons fini notre installation et partons à pied vers le centre-ville de Cordoue. Nous allons faire une grande balade dans le quartier juif, la Juderia, situé au coeur de la ville ancienne qui entoure la Mezquita. Nous sommes très déçus de constater que la synagogue (un des dernières en Espagne datant du Moyen-Age) est fermée. Nous repérons pour notre visite de demain un certain nombre de lieux que nous voulons voir : la Mezquita, mosquée-cathédrale, l'Alcazar, le palais et ses jardins, le pont romain sur le Guadalquivir ...etc... Il fait vraiment très chaud. Une petite bière sur une terrasse au pied des remparts. Vers 20h nous rejoignons nos pénates. Notre copain Vic est tout heureux de retrouver sa gamelle d'eau bien fraîche à l'ombre des grands arbres. Diner sur notre terrasse!
Camping el brillante Cordoue Cordoue Cordoue P1060662

quartier juif - quartier ancien

Cordoue Cordoue Cordoue  Cordoue  Cordoue 
 Cordoue Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 
 Cordoue Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 

Murailles

Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue

Quartier de la mezquita

Cordoue   Cordoue Cordoue  Cordoue  Cordoue 
Cordoue  Cordoue  Cordoue   Cordoue Cordoue 
 

Samedi 16 juin - Cordoue soleil 27°

La nuit a été très chaude, pas moins de 27°. Nous partons vers 10h en laissant Vic le chien à l'ombre dans le camion. Première visite pour l'Alcazar, palais-forteresse et résidence des rois catholiques. Longue flanerie dans les magnifiques jardins. A 11h nous nous présentons pour la visite de la Mezquita. Impossible d'y accéder, car une messe exceptionnelle a lieu en ce moment dans la cathédrale. Nous rentrons au camping et déjeunons à l'ombre sur notre terrasse. Vers 15h, retour en ville à pied avec Vic cette fois, car il fait vraiment très chaud. Nous visitons la Mezquita chacun notre tour. A l'origine temple romain, puis transformé en église (il existe quelques fresques), puis en mosquée, et enfin en cathédrale, la cathédrale Santa Iglesia. Mélange incroyable. On aime ou on n'aime pas, mais il faut visiter cet édifice !!!
Nous notons en passant que, dans plusieurs pays dont l'Espagne, tous les propriétaires de monuments publics ou privés proposent des réductions aux jeunes et aux seniors sur le prix de la visite, SAUF les églises et les cathédrales !!! Curieux non ??

Alcazar de los reyes cristianos

Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue
Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue

Les jardins de l'Alcazar

Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue Cordoue
Cordoue Cordoue  Cordoue   Cordoue Cordoue 

La Mezquita - extérieur

Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 
Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 

La Mezquita - l'intérieur

Cordoue   Cordoue Cordoue  Cordoue   Cordoue
Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 

quartier commerçant

Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue  Cordoue 
Cordoue   Cordoue Cordoue  P1060804  Cordoue 
Après la visite de la Mezquita, nous flanons pendant un bon moment dans les petites rues commerçantes du centre-ville. Beaucoup de monde, car nous sommes samedi. Plusieurs groupes importants de touristes chinois, japonais, et bien d'autres. Croisements difficiles dans les petites rues !! Le soleil a chauffé la ville toute la journée. Dans les petites rues, nous trouvons un semblant de fraîcheur !
Une petite caña sur une terrasse de bar sur l'avenue au pied des remparts et nous retournons au camping. Il fait toujours aussi chaud. Diner à l'ombre ! Nous regrettons beaucoup que la piscine soit fermée !

Dimanche 17 juin - Cordoue - Humilladero soleil 27°

Encore une nuit très chaude. 27° à 8h ! Nous avons beaucoup apprécié la visite de Cordoue et nous envisageons un moment de prolonger notre séjour ici. Mais nous décidons de partir pour deux raisons : il fait vraiment très chaud d'une part. La météo pour les prochains jours annonce le maintien de cette grosse chaleur. Et les nuits sont vraiment difficiles. D'autre part, le camping, très cher (26€), ne nous plait pas beaucoup. Comme indiqué plus haut, pas d'ombre, piscine fermée (ouverture prévue le 1er juillet), sanitaires "rustiques". Donc on part !
D'autre part, il est temps de choisir notre itinéraire de retour. Lors de l'organisation de notre voyage, nous avions prévu de descendre le long de la côte méditérranéenne, ce que nous avons fait, et de remonter par le centre de l'Espagne : région de Valdepenas, visite de Tolède, Madrid peut-être, la mer de Castille ... La chaleur qu'il a fait à  Séville et qu'il fait à Cordoue nous laisse présager des jours et des nuits difficiles par cette route du centre.
Nous décidons donc de remonter en revenant sur nos pas par la Méditerranée. Avant de rejoindre Grenade, puis le bord de mer, nous prenons la direction d'Antequera, ville au sud de Cordoue, à quelques kms de Marbella. Nos amis campingcaristes du 05 croisés à Grenade nous ont signalé la présence près d'Antequera d'un site minéral très particulier : el parque de Torcal.
Après une centaine de kilomètres à travers une région valonnée, nous atteignons Antequera que nous traversons pour atteindre le parque. Ce que nous n'avions pas prévu, c'est que le parque est situé dans un coin très escarpé et que les routes pour y accéder ne sont pas très adaptées aux campingcars.
Nous nous arrêtons pour la pause-déjeuner sur un parking en pleine montée à quelques kilomètres du sommet. La route est de plus en plus pentue et étroite. De plus il fait une chaleur torride. Nous décidons de stopper là notre ascension et de faire demi-tour. En redescendant, nous avons des superbes vues sur la ville, son château et la "peña de los enamorados" (le rocher des amoureux), petit massif en forme de tête d'indien couché qui regarde le ciel.
Antequera Antequera Antequera Antequera Antequera
Bref arrêt pour chercher un coin-étape. Nous repérons un camping à 15 kms à l'ouest dans la petite ville d'Humilladero. Nous nous y rendons et trouvons une aire de loisirs communale avec petit espace de camping sommairement aménagé, un bar-restaurant et une grande piscine. Tout est neuf et très agréable. Très peu d'arbres ! Nous sommes dimanche, et vu l'affluence autour de la piscine, tout le village s'y est donné rendez-vous. Il est vrai qu'il fait très chaud. Nous trouvons un coin pour nous installer, à l'ombre d'une toile tendue au-dessus des emplacements. Soirée sympa ! Nous apprécions la baisse de température du soir, nettement plus frais qu'à Cordoue !

Lundi 18 juin - Humilladero - Grenade couvert 23°

Après une nuit vraiment tranquille, car nous ne sommes pas très nombreux au camping, nous nous levons sous un ciel couvert. Il fait tout de même 23° à 8h.  Avant de quitter le camping, nous faisons une balade autour du camping avec Vic et découvrons un grand bois à flanc de colline aménagé de façon très agréable pour le picnique. Nous prenons quelques photos et levons le camp. Direction Grenade où nous ferons étape ce soir.
Humilladero Humilladero Humilladero Humilladero
Nous traversons Humilladero, ville sans aucun intérêt, et prenons la grande route A92 qui rejoint Séville à Grenade.  Cette route traverse un paysage de sierras, une terre très aride et peu d'arbres. Nous arrivons à Grenade que nous traversons pour rejoindre la ville de la Zubia. Nous y retrouvons avec plaisir le petit camping de la Reina Isabela. Nous y avons séjourné lors de notre visite de la ville il y a quelques jours. Nous nous installons à une place bien ombragée et déjeunons rapidement. Nous partons à Grenade vers 16h. Vic le chien est bien installé à l'ombre dans le camion. (interdit dans les bus!). Le ciel est toujours voilé, mais il fait très chaud.
Le bus nous dépose à l'entrée de la ville. Et nous partons en balade dans les quartiers que nous aimons beaucoup. Nous arpentons les petites rues près de la Calle de los Reyes Catholicos. Caña et sangria dans notre bar préféré sur le bord du Darro.
Retour au camping vers 20h. Diner sur notre terrasse. En début de nuit, orage sec très fort. Pas de pluie, mais du vent. Nuit avec température raisonnable.

Mardi 19 juin - Grenade - San Juan de los Terrerros - nuagessuperieurs- 30°

Matin un peu plus frais sans doute à cause du vent. Nous quittons le camping, faisons quelques courses au Mercadona voisin et prenons la route A392 direction plein Est et la Méditerranée. Nous traversons des paysages somptueux de montagne jusqu'à 1 300 m d'altitude. Les montagnes sont juste un peu voilées.
A Guadix nous prenons à droite direction Almeria. Arrêt  picnic juste à l'entrée du petit village d'Abla. A Tabernas, nous prenons au nord et atteignons le village de San Juan de los Terreros où nous avons fait étape en descendant. Nous retrouvons notre coin toujours aussi désert. Tant mieux ! Nous trouvons un endroit qui nous convient et nous installons. Temps chaud : 27° à 20h avec un peu de vent.
San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros San Juan de los Terrerros  

Grenade
Copyright © 2015 enbalade.net - tous droits réservés

joomla logo black

  • Dernière mise à jour : jeudi 21 avril 2016, 08:45:14.